Apprendre à conduire sur simulateur pour le permis

  • Publié le 14 décembre 2022
  • Mis à jour le 03 janvier 2023
  • digiSchool

Apprendre à conduire avec un simulateur est devenu une pratique largement plébiscitée par les aspirants au permis de conduire depuis quelques années.

apprendre à conduire sur simulateur

En effet, bon nombre de jeunes automobilistes estiment que le confort de conduire dans un espace clos sécurisé stimule la concentration et réduit significativement le stress au volant. Pourquoi opter pour ce concept novateur pour son apprentissage à la conduite ? On vous explique tout.

SOMMAIRE

Simulateur pour apprendre à conduire une voiture : pour un apprentissage ludique et interactif

Un simulateur de conduite est un outil d’apprentissage finement élaboré pour reproduire le même comportement qu’un vrai véhicule et procurer ainsi des sensations semblables à celles ressenties au volant d’une voiture. Pour ce faire, il reprend tous les éléments techniques et mécaniques que l’on retrouve habituellement dans l’habitacle d’une voiture notamment : un volant, un pédalier, des sièges réglables avec ceinture de sécurité et une boîte de vitesse automatique ou manuelle selon le type de simulateur. Le tableau de bord est également conçu à l’image d’un tableau de bord d’un véhicule avec ses différents voyants lumineux et commandes.

Par ailleurs, des écrans panoramiques HD projettent un environnement virtuel reproduisant un contexte réaliste du paysage routier. Cela est rendu possible grâce à un ordinateur équipé de logiciel de simulation spécial qui reproduit différents scénarios (variation des conditions météorologiques, de la densité du trafic, du type de route, des usagers de la route…) pour une mise en situation réelle.

Ainsi, contrairement à ce que pourraient penser certains férus de jeux vidéo, un simulateur pour décrocher le permis de conduire n’est pas du tout comparable à un jeu vidéo de conduite. En effet, les simulateurs utilisés dans les établissements de conduite sont des appareils pédagogiques reconnus par les professionnels du secteur. Il faut retenir que l’enjeu est ici de réussir un examen sanctionné par un permis de conduire délivré par l’administration elle-même. Les simulateurs de conduite en auto-école doivent de ce fait répondre à des exigences particulières permettant de donner des leçons de conduite tout aussi effectives que celles prodiguées lors d’un cours de conduite normal.

Outre le fait de bénéficier d’un appareil à la pointe de la technologie, le nouveau conducteur profite également d’un cadre sécurisé loin du stress de la circulation et sous la surveillance d’un moniteur, ce qui lui permet alors de se focaliser davantage sur la maîtrise des différentes techniques et manœuvres de conduite. D’ailleurs, en cas de fausse manœuvre, inutile de paniquer puisqu’il n’y a aucun risque de gêner la circulation ou de provoquer des accidents.

Le simulateur de conduite dans les auto-écoles

La mise en place d’un simulateur dans les établissements de conduite ne vise pas uniquement à offrir un cadre d’apprentissage confortable et sécuritaire pour les candidats au permis de conduire. En effet, il va pouvoir servir à plusieurs niveaux de l’apprentissage.

Dès l’évaluation de départ, les auto-écoles ont recours à cet appareil pour jauger la capacité de conduite, le comportement, ainsi que le réflexe du candidat. À l’issue de cette évaluation, l’instructeur sera alors en mesure de déterminer le nombre d’heures de formation nécessaires permettant de s’assurer que l’élève puisse réussir aux examens du permis de conduire.

Tout au long de la formation, l’apprenti conducteur pourra bien évidemment s’entraîner et se former à la conduite sur un simulateur afin de préparer l’examen pratique au permis de conduire. Il faut savoir que l’arrêté du 16 juillet 2019 a permis aux établissements de formation de recourir à cette nouvelle alternative d’apprentissage pour prodiguer des leçons de conduite aux élèves quels que soient leurs niveaux.

Toutefois, comme le prévoit ce même arrêté, le nombre d’heures de formation cumulées sur un simulateur est limité, et cela, en fonction du type de véhicule utilisé.

  • Sur une voiture à boîte manuelle, la réglementation autorise 10 heures de conduite en simulation sur les 20 heures obligatoires permettant de passer aux examens du permis B.
  • Sur une voiture à boîte automatique, sur les 13 heures obligatoires, 6 à 7 heures peuvent être réalisées sur un simulateur.

Par conséquent, les heures restantes doivent être complétées par une conduite réelle au volant d’une voiture en plein cœur de la circulation comme à l’ancienne.

Malgré le fait que le simulateur soit un appareil complet qui reproduit fidèlement la même sensation et les conditions de circulation réelles, il n’est pas pour l’heure en mesure de remplacer les multiples aléas inhérents à la circulation sur la voie publique. Il s’avère être alors important que l’élève soit capable d’appréhender les éventuels imprévus sur la route et de pouvoir gérer son stress face aux différents comportements des autres usagers.

Simulateur de conduite : une solution à moindre coût

Si actuellement de plus en plus de futurs conducteurs optent pour une partie de la formation pratique à réaliser sur un simulateur, c’est non seulement en raison de l’aspect sécuritaire de l’apprentissage, mais surtout parce qu’il s’agit d’une solution plus économique.

Pour les nouveaux candidats au permis de conduire, vous devez savoir que le tarif appliqué par les auto-écoles pour se former à la conduite est calculé en fonction du nombre d’heures de pratique. La notion de pratique fait ici référence à la conduite effectuée à bord d’un vrai véhicule. Dans le cas où vous réduisez alors les heures de conduite obligatoires grâce à une formation pratique via simulateur, en toute logique le prix du permis de conduire reviendra moins cher.Il est donc indéniable qu’une simulation de conduite représente une aide au permis de conduire tout particulièrement pour les futurs conducteurs au budget limité.

Pour baisser encore plus le prix de votre formation au permis de conduire, il vous est aussi possible d’opter pour un cours du Code de la route en ligne. Cette autre alternative qui commence actuellement à avoir le vent en poupe vous permet de bénéficier du même encadrement pédagogique qu’une formation en présentiel au sein d’une auto-école, mais avec une approche différente vous permettant d’apprendre à votre rythme et de profiter de bien d’autres avantages non négligeables.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 3 / 5. Vote count: 4

Sur le même sujet
permis candidat libre 28/11/2023 à 09:27

Comment passer le permis de conduire en candidat libre ?

La plupart des candidats préparent leur permis de conduire en passant par une auto-école. Il s’agit de la solution la plus répandue. Pourtant, il est parfaitement possible de passer son permis en candidat libre. Cette alternative présente davantage de flexibilité et permet le plus souvent de réduire les coûts. Elle constitue une solution idéale pour les candidats au permis qui sont autonomes et capables de préparer l’examen théorique seuls. Si cette option vous tente, l’important est de bien respecter les conditions et de procéder avec méthode. Dans cet article, nous vous expliquons de manière détaillée comment passer le permis de conduire en candidat libre.

faute éliminatoire permis 29/11/2022 à 11:33

Les fautes éliminatoires du permis de conduire

Passer son permis de conduire, et notamment l’épreuve pratique, est une source de stress chez les apprentis conducteurs. Pour vous permettre d’appréhender cet examen plus sereinement, il est avant tout nécessaire que vous soyez au courant de la façon dont il se déroule et des erreurs à ne pas commettre. Découvrez dans cet article, les fautes éliminatoire du permis B, le système de notation employé par les examinateurs et quelques conseils pour réussir.

embrayer débrayer 29/11/2022 à 11:32

Embrayer et débrayer : tout savoir

L'apprentissage de la conduite passe par bien des points. Parmi eux, l'un des plus stressants pour les jeunes conducteurs, est d'embrayer et débrayer. En effet, conduire une voiture à boîte de vitesse manuelle, implique d'utiliser la pédale d'embrayage. La hantise de ces apprentis automobilistes est de ne pas réussir à le faire correctement et de caler.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.