L’ESP dans le code de la route : qu’est-ce que c’est ?

  • Publié le 25 avril 2022
  • Mis à jour le 17 mai 2022
  • Alexis

Étant l’une des nouvelles aides à la conduite, l’ESP vous permet de contrôler la trajectoire de votre véhicule. En évitant les accidents et les sorties de route, ce dispositif renforce ainsi votre sécurité et celle de vos passagers. Découvrez ce qu’est précisément l’ESP dans le Code la route, ses fonctions et que faire lorsqu’il ne fonctionne pas.

esp code de la route

SOMMAIRE :

Qu’est-ce que l’ESP ?

L’ESP définition Code de la route 

Appelé aussi programme électronique de stabilité, l’ESP est une aide à la conduite qui permet de corriger, de façon automatique, la trajectoire d’un véhicule. Pour ce faire, il opère sur les freins de certaines roues au cours d’une perte de contrôle dans un virage.

L’histoire du dispositif 

Créé en 1990, l’ESP – Electronic Stability Program, a été conçu, à la suite d’une requête des constructeurs automobiles Mercedes-Benz et BMW, par le célèbre fabricant allemand Bosch

Également connu sous le nom de ESC – Electronic Stability Control, c’est un dispositif d’aide à la conduite et de sécurité routière, au même titre que l’antipatinage des roues – ASR, l’assistance au freinage d’urgence – AFU et l’antiblocage des freins – ABS.

Devenu un équipement obligatoire pour les modèles de véhicules construits à partir de 2012, l’ESP intervient dès qu’un risque de sortie de route se fait ressentir. Par exemple, si vos roues ne répondent plus au volant de manière correcte, il corrigera votre trajectoire.

Le fonctionnement

Placés stratégiquement à divers endroits, de multiples capteurs électroniques transmettent à l’ESP des informations utiles au bon fonctionnement du véhicule :

  • Sur les roues se situent les capteurs de vitesse.
  • Pour identifier les mouvements latéraux, peu ordinaires, un capteur d’accélération transversale est présent.
  • Permettant de déterminer l’angle de braquage, ainsi que la vitesse, un capteur d’angle de braquage est mis en place.
  • Un capteur de lacet a pour rôle la surveillance des rotations effectuées par le véhicule sur son axe vertical.

À quoi sert cette option ?

Pour corriger la trajectoire de votre véhicule, l’ESP déclenche de façon sélective un freinage automatique :

  • L’ESP freine votre roue intérieure arrière, lorsque à cause de votre essieu avant, glissant vers l’extérieur, votre véhicule tourne moins que prévu. 
  • L’ESP freine la roue extérieure avant, lorsque à cause de votre essieu arrière, dérivant vers l’extérieur, votre véhicule tourne plus que prévu.

Dans l’éventualité où cette action serait insuffisante, l’ESP fera de même sur les autres roues. En simultanée, en jouant sur l’antipatinage et l’accélérateur, il peut aussi diminuer la puissance en trop des roues motrices.

Ainsi, ce dispositif est bénéfique à votre sécurité et vous permet d’éviter les risques d’accidents liés à une sortie de route ou à une perte de contrôle de votre véhicule. Son rôle est donc important puisque, tout comme la conduite en état d’ébriété et les excès de vitesse, les sorties de route provoquent, elles aussi, des accidents, pouvant être mortels, chaque année.

En effet, en 2020, selon le bilan de la sécurité routière, 10 292 accidents corporels ont pour origine une collision contre obstacle fixe. Ces chocs ont causé le décès de 1 129 personnes, parmi lesquels 1 010 usagers d’un véhicule.

Les collisions face à un obstacle fixe représentent 68 % des accidents de véhicule seul sans piéton. Parmi ces 68 % d’accidents, 82 % des victimes sont décédées.

Les obstacles fixes les plus heurtés se divisent en cinq types, qui regroupent 78 % de la mortalité dans ce genre de choc : 

  • Les collisions contre des arbres représentent 25 % des accidents contre obstacle fixe.
  • Les collisions contre des fossés, talus ou parois rocheuses représentent 15 % des accidents contre obstacle fixe.
  • Les collisions contre des murs et bâtiments représentent 12 % des accidents contre obstacle fixe.
  • Les collisions contre des poteaux représentent 10 % des accidents contre obstacle fixe.
  • Les collisions contre des dispositifs de retenue représentent 16 % des accidents contre obstacle fixe.

Malgré une baisse globale du nombre d’accidents en 2020 et une année cadencée par des confinements, les obstacles les plus heurtés sont identiques et détiennent les mêmes proportions qu’en 2019.

C’est pourquoi l’ESP constitue une aide non négligeable. Cependant, il ne permet pas d’empêcher toutes les pertes de trajectoire et il est donc nécessaire de respecter le Code de la route et les règles de circulation. Vous devez rester vigilant à votre conduite et à votre environnement, en toutes circonstances.

Quel est le voyant de l’ESP ?

esp definition code de la route

Voyant d’alerte, de couleur orangée ou jaune, le symbole sur votre tableau de bord représentant l’ESP est un pictogramme de voiture, qui est suivie par deux courbes en forme de S. Sur certaines voitures, ce voyant est symbolisé par un cercle qui comprend la mention ESP.

Quoi qu’il en soit, il s’allumera sur votre tableau de bord dans certaines circonstances, selon les situations auxquelles vous serez confronté.

Pour commencer, il s’active durant un court laps de temps, quand vous mettez le contact de votre voiture. Cela permet de vérifier si votre voyant ESP fonctionne de façon correcte. Ainsi, il s’éteint, tout comme les autres symboles, dès lors que vous démarrez votre véhicule.

Ensuite, ce pictogramme s’affiche quand vous enclenchez le bouton off de votre ESP. Il reste allumé tant qu’il est désactivé et s’éteint quand vous réenclenchez le dispositif.

Enfin, dans l’éventualité où ce voyant s’active de lui-même sur votre tableau de bord, cela signifie que le dispositif est défaillant. Dans la plupart des cas, cette panne est d’origine électronique et vient, en général, d’un capteur ou d’un calculateur qui ne peuvent plus remplir leur mission. Vous devrez alors vous rendre auprès de votre garagiste pour faire réparer votre dispositif

L’ESP, dispositif de sécurité passive ou active ?

Commençant par voir ensemble ce qu’est exactement la sécurité passive et la sécurité active, ainsi que les différences entre les deux

En ce qui concerne la sécurité active, elle est mise en place pour intervenir sur le comportement de votre véhicule et donc de vous éviter tout risque d’accident.

En revanche, pour la sécurité passive, elle vous protège, vous et vos passagers, à partir du moment où l’accident est inévitable.

De ce fait, l’ESP est alors un dispositif de sécurité active puisqu’il s’agit d’une aide dans le contrôle de votre véhicule.

Parmi les autres éléments du même type, il y a :

  • L’ABS – Anti blocage System, qui, en cas de freinage d’urgence, limite le blocage des roues.
  • L’AFU – Assistance au freinage d’urgence, qui accroît largement le freinage en cas d’urgence et qui s’associe avec l’ABS et les feux de détresse.
  • Le régulateur de vitesse, qui permet de maintenir une vitesse constante. Il est idéal sur les grands axes et les longs trajets.
  • Le régulateur de vitesse intelligent, qui, tout comme le régulateur de vitesse classique, assure une vitesse constante, mais qui en plus, en régulant la vitesse, permet de conserver les bonnes distances de sécurité.
  • Le limiteur de vitesse, qui offre la possibilité de déterminer une limitation de vitesse, qui sera appliquée jusqu’à ce que le dispositif soit désactivé. 
  • Le radar de recul et la caméra de recul, qui détectent les obstacles à l’avant et à l’arrière du véhicule. Cela est très pratique pour se garer en toute sécurité. La caméra de recul complète même ce système par une image vidéo. 
  • Le contrôle des angles morts, qui, par un signal sonore et un logo dans le rétroviseur, avertit le conducteur, dès lors qu’un véhicule le dépasse ou qu’il se trouve à côté.
  • Le GPS, qui donne les directions à suivre pour arriver à une localisation déterminée au préalable.
  • Le système Start & Stop, qui coupe de manière automatique le moteur à l’arrêt. Cela permet de réduire la pollution et d’économiser du carburant, particulièrement dans les embouteillages et aux feux rouges.

Pour ce qui est de la sécurité passive, il y a : 

  • La ceinture de sécurité, qui selon les articles R 412-1 à R 412-5 du Code de la route, est obligatoire. Elle permet de protéger lors d’un accident et retient l’usager lors d’un freinage brutal. 
  • Les airbags, qui sont présents sur les véhicules afin de protéger le conducteur et l’ensemble des passagers en cas d’accident de la route.
  • L’ecall Système d’appel automatique du 112, qui permet d’être géolocalisé par les secours en cas de choc. 

En plus de tous ces éléments de sécurité, il existe davantage de technologies embarquées, telles que :

  • Le traffic jam assist – l’assistance dans les embouteillages, qui apporte une aide à la conduite au sein d’embouteillages.
  • Le freinage d’urgence automatique, qui permet au véhicule de freiner, et ce, sans intervention humaine. Il contribue ainsi à limiter la gravité des accidents et à les prévenir. 
  • Le détecteur de piétons, qui, par des signaux sonores et visuels, alerte le conducteur et en cas de non-réaction de sa part, le véhicule freine de façon automatique.
  • Le détecteur de fatigue, qui perçoit les signes de somnolence et qui, par des signaux sonores et visuels, avertit le conducteur.
  • L’éclairage intelligent – intelligent Light Assistant, qui, grâce à une caméra placée sur le haut du pare-brise, adapte l’éclairage des feux automatiquement. Cela se fait en fonction de la route et des autres usagers pour ne pas les éblouir.
  • Le traffic Sign Recognition – détecteur de panneaux de signalisation, qui, de la même manière que l’éclairage intelligent, détecte les panneaux de signalisation afin d’informer le conducteur sur le tableau de bord.
  • Le système automatique de surveillance de pression des pneus, qui contrôle automatiquement la pression des pneus.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 5 / 5. Vote count: 1

Sur le même sujet
vitesse minimum sur autoroute 17/05/2022 à 14:07

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

récupération point permis 17/05/2022 à 14:15

Comment se déroule la récupération de points au permis de conduire ?

La récupération de points après une infraction routière peut se faire de plusieurs manières. Ainsi, si vous vous demandez comment récupérer des points de permis, sachez qu’il existe deux dispositifs, le stage de récupération de points et la récupération de points automatique après certains délais fixés dans le Code de la route.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.