Feux de recul : ce qu’il faut savoir

  • Publié le 03 novembre 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

La mise en marche du feu de recul permet au conducteur de signaler aux autres usagers de son intention d’effectuer une marche arrière.

feux de recul

Outre cela, la lumière blanche émise par cet élément d’éclairage améliore également la visibilité du conducteur lors d’une manœuvre de recul effectuée pendant la nuit. S’agissant d’un dispositif lumineux d’une grande importance en termes de sécurité sur la route, découvrez son mode de fonctionnement afin d’anticiper tout problème en cours de route.

SOMMAIRE

Feu de recul obligatoire ? Ce que dit le Code de la route

Contrairement aux autres feux de voiture, le feu de recul n’est pas obligatoire. Ce qui signifie qu’en cas de défaut ou de non-fonctionnement d’un ou des feux de marche arrière, le conducteur ne peut pas être sanctionné en cas de contrôle routier.

L’article R313-15 du Code de la route précise seulement que : « Tout véhicule à moteur, toute remorque, à l’exception des motocyclettes et des cyclomoteurs à deux roues, peut être muni d’un ou de deux feux de marche arrière, émettant une lumière blanche. ».

Au sens stricte du terme, l’on suppose donc qu’un véhicule, y compris une remorque, peut être équipé ou non d’un feu de recul. Il ne s’agit donc pas d’une obligation d’avoir ce type de feu sur sa voiture. En revanche, si cette dernière en est équipée, le dispositif doit émettre uniquement une lumière blanche non éblouissante et à moindre mesure il doit être en parfait état de marche. Par ailleurs, comme l’indique cet article du Code de la route, le feu de recul n’est pas obligatoire sur les véhicules motorisés à deux roues.

Si le Code de la route n’évoque aucune obligation en la matière, les constructeurs automobiles quant à eux ont décidé autrement. En effet, pour ces derniers l’objectif dans la mise en place du feu de marche arrière est non seulement d’avertir les autres conducteurs de la manœuvre de marche arrière, mais surtout de veiller à ce que le conducteur puisse avoir une parfaite visibilité de la zone à l’arrière du véhicule durant la nuit afin d’éviter toute collision.

D’où, la grande majorité des véhicules sont équipées d’au moins un feu de recul. Au juste, leurs nombres, ainsi que leurs dispositions varient en fonction des marques et des modèles de voiture.

Lorsque le feu de recul se présente d’une manière unitaire, celui-ci est généralement positionné au centre de l’arrière du véhicule ou sur le côté droit. En revanche, lorsqu’ils vont par nombre de deux, ils sont alors disposés à gauche et à droite de l’arrière de la voiture, alignés aux côtés des feux de clignotant, des feux de brouillard arrière et des feux de stop.

Le fonctionnement du feu de recul 

Le feu de recul se caractérise par le fait que pour l’activer, le conducteur n’a pas besoin d’appuyer sur un quelconque bouton ou d’actionner une manette. Il se met en effet en marche dès que vous passez la vitesse en marche arrière c’est-à-dire que le levier de vitesse est sur la position R (reverse) pour marche arrière.

Ainsi, même en étant à l’arrêt sans reculer, les feux de recul s’allument automatiquement une fois la marche arrière engagée afin de prévenir les autres usagers de la manœuvre que vous êtes sur le point de réaliser.

Le feu de recul lors de l’examen pratique

Lors de l’examen pratique au permis de conduire, procéder aux vérifications extérieures du véhicule est une démarche souvent demandée au candidat. Dans le cas où vous devez réaliser une manœuvre en marche arrière durant l’évaluation en effectuant par exemple une manœuvre de stationnement, l’examinateur peut ainsi demander à ce que vous fassiez un contrôle du feu de recul.

Pour cela, il vous faut vérifier son état, son fonctionnement, ainsi que la netteté de l’éclairage. Si un éventuel dysfonctionnement ou une non-conformité des feux est observé, il est possible que l’examinateur vous demande les démarches utiles à entreprendre en fonction de la situation qui se présente.

Le feu de recul lors d’un contrôle technique

La vérification du feu de recul est systématique lors d’un contrôle technique. Si un éventuel dysfonctionnement, une mauvaise fixation ou encore une couleur des ampoules non conforme sont relevés par le contrôleur durant le test, cela ne doit en aucun cas constituer un motif pour refuser la validation du contrôle technique ou pour exiger une contre-visite. En revanche, toutes les anomalies constatées feront l’objet d’un compte-rendu mentionné sur votre bilan de contrôle technique.

Comment déceler l’origine d’une panne un niveau du feu de recul ?

Le fonctionnement du feu de recul repose sur un ensemble de systèmes électriques et mécaniques. Une défaillance au niveau d’un de ces éléments interreliés peut ainsi provoquer une panne qui se manifeste par un feu de recul qui ne s’allume pas, qui reste continuellement allumé ou qui clignote.

Si l’un des feux de recul ne s’allume pas ou reste allumé

Dans ce cas de figure, vous devez commencer par vérifier l’état des ampoules. Une ampoule défectueuse doit être aussitôt remplacée. Les garagistes facturent généralement ce type d’intervention entre 5 à 30€.

Si le problème persiste après le remplacement de cet élément, contrôlez s’il ne s’agit pas d’un fusible endommagé. Il est à retenir que le fusible a pour principal rôle de couper le courant si l’intensité est trop élevée. Un fusible qui fond signifie alors qu’il y a eu un court-circuit au niveau du système électrique. Demandez alors à votre garagiste de procéder à un diagnostic du circuit électrique après avoir remplacé le fusible.

Un problème de contacteur

Si après vérification, il a été constaté que l’ampoule et le fusible sont en parfait état, dans ce cas, l’origine de la panne peut être le contacteur. Sur un véhicule, le contacteur est positionné au niveau de la boîte de vitesses. Ce dispositif permet d’interrompre ou d’établir le passage du courant. Une panne du feu de recul lié au contacteur peut être ainsi causée par des câbles débranchés, un boîtier altéré et bien d’autres anomalies qui doivent être décelées rapidement avant de prendre le volant.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 1 / 5. Vote count: 1

Sur le même sujet
régler phare voiture 03/10/2022 à 15:19

Comment régler ses phares de voiture ?

Régler les feux de sa voiture est essentiel pour une conduite en toute sécurité. Ils vous permettent à la fois de bien voir la route et ce qui vous entoure, mais aussi d’être vus par les autres usagers.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.