Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le longeron d’une voiture

  • Publié le 10 mai 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

Situé sous la carrosserie, à l’avant et sur les côtés, le longeron d’une voiture est l’une des premières pièces à être touchée lors d’une collision. Fait d’alliages d’aluminium ou constitué d’acier au carbone, il contribue à rendre le véhicule plus rigide et, de ce fait, plus résistant face à des chocs éventuels. 

Il s’agit donc d’un élément porteur, qui permet au châssis de supporter les tensions, créées au cours d’une accélération, d’un freinage ou dans les virages. Pour tout savoir sur ces caissons en acier percés, découvrez notre guide. 

longeron voiture

SOMMAIRE

Quel est le rôle d’un longeron de voiture ?

Ressemblant à une barre de fer, le longeron est un élément rigide faisant partie du châssis de votre véhicule. Fait généralement d’acier ou d’alliage d’aluminium, il s’agit d’une pièce de soutien, qui permet au châssis de supporter les différentes tensions, éprouvées au cours d’une accélération, d’un freinage ou d’un virage. 

Il tient un rôle très important au sein d’un véhicule, puisqu’il garantit la rigidité du châssis et soutient la carrosserie. En effet, c’est sur lui que sont fixées la traverse avant et les ailes de la voiture. 

Lors d’une collision, il est l’un des éléments les plus exposés. Suite à un accident, un longeron voiture touché peut se déformer ou se plier. Si tel est le cas, vous serez dans l’obligation de le changer. Toutefois, il faut savoir que sa capacité à se déformer le rend extrêmement précieux pour la sécurité de votre véhicule. 

Sa hauteur et l’ensemble de ses dimensions, ainsi que sa forme, varient selon le type de voiture. Afin d’assurer sa fixation, il est soudé aux logements des roues et au tablier.

Pour résumer, le longeron d’une voiture à trois grandes missions :

  • Apporter de la rigidité au châssis. 
  • Se déformer lors d’un accident ou d’un choc. 
  • Être utilisé comme fixation pour d’autres pièces, fixes ou amovibles. 

Où sont placés les longerons sur un véhicule ?

Il existe plusieurs longerons sur un véhicule :

  • Les longerons arrière voiture, qui se situent sur les parties latérales. 
  • Les longerons qui se situent à l’avant, de part et d’autre du châssis.

Placés sous la carrosserie, les longerons ne sont pas visibles vu de l’extérieur. Ainsi, pour contrôler leur état, vous devez procéder au démontage de plusieurs parties de votre voiture. Pour leur permettre de résister sur la durée, ils sont recouverts d’une peinture anti-rouille. 

Comment réparer un longeron de voiture ? 

Lors d’un choc, vos longerons sont les premiers éléments à subir des dommages. En effet, suite à une collision, ils se déforment et se plient. Si cela vous est arrivé et que vous vous demandez comment réparer vos longerons, nous répondons à vos questions. 

reparation longeron voiture

Généralement, il peut y avoir trois façons différentes de réparer un longeron :

  1. Une soudure : Il s’agit d’une opération extrêmement délicate qui doit impérativement être exécutée par un professionnel. En effet, une soudure mal réalisée peut avoir des conséquences dramatiques pour votre véhicule et votre sécurité. 
  1. Un redressement : Redresser un longeron déformé ou plié, suite à un accident de la route, est quasiment impossible. Il faut donc procéder au changement de ce dernier. 
  1. Un remplacement : Afin de garantir la solidité de votre véhicule et l’efficacité du nouveau longeron, il faut faire appel à un professionnel qualifié. Celui-ci procédera alors au démontage de votre ancienne pièce et à l’installation de la nouvelle. 

Cependant, il faut savoir que toutes ces opérations sont très onéreuses. Ainsi, vous devez vérifier et vous assurer qu’une telle intervention ne vous coûtera pas plus cher que ce que vaut votre véhicule. Si tel est le cas, votre voiture sera alors déclarée “véhicule économiquement irréparable”.

À savoir : Lors de votre contrôle technique, vos longerons de voiture font partie des éléments examinés. S’ils contiennent de la rouille ou s’ils sont abîmés, vous devrez alors repasser une contre-visite après les avoir changés. 

Quel est le tarif d’un longeron de voiture ?

Les longerons d’une voiture sont des éléments indispensables à la sécurité et sont souvent les premières pièces à subir des dommages à la suite d’un accident. 

Malheureusement, ce sont aussi des éléments qui restent très peu connus. Cela rend le coût de la pièce seule très élevé, c’est-à-dire entre 70 € et 300 €. À cela, vous devez ajouter le tarif lié à la main d’œuvre, puisque vous devez faire appel à un professionnel

Celle-ci peut alors faire grimper l’addition de façon spectaculaire. En effet, pour changer cet élément, il est nécessaire d’effectuer une opération longue et délicate

En ce qui concerne la réparation longeron voiture, il faut alors un passage au marbre. Là encore, la prestation est très coûteuse, puisqu’il faut compter environ 800 €, voire 1000 €, chez un professionnel de la carrosserie. 

Qu’est-ce que la procédure VEI – Véhicule économiquement irréparable ?

À la suite d’un sinistre, votre assureur mandate un expert certifié pour que les dégâts causés à votre véhicule soient évalués. Dans cette situation, il y a alors trois possibilités :

  • Votre véhicule est considéré comme étant techniquement réparable, pour un montant inférieur à sa valeur d’avant le sinistre. L’expert enclenche alors la procédure VGE – Véhicules Gravement Endommagés. Il établit la liste des réparations à effectuer et avertit la préfecture de l’interdiction de mise en circulation jusqu’au prochain contrôle de conformité. 
  • Votre véhicule est considéré comme étant techniquement irréparable. Vous pourrez alors céder l’épave à votre assureur. 
  • Le montant des réparations est plus élevé que la valeur d’avant sinistre de votre véhicule. Dans ce cas, ce dernier est déclaré comme étant VEI – véhicule économiquement irréparable. Vous pourrez alors céder l’épave à votre assureur. 

Dans le cadre d’une procédure VEI, votre assureur doit vous proposer une offre de rachat pour votre voiture épave. Vous avez alors 30 jours pour accepter ou non cette offre. 

  • Si vous l’acceptez : vous devez remplir le Cerfa n° 15776, qui correspond au certificat de cession d’un véhicule et le mettre au nom de votre assureur, en l’accompagnant de votre carte grise.
  • Si vous la refusez : votre assureur préviendra alors l’ANTS – l’Agence nationale des titres sécurisés de votre refus. De ce fait, vous ne pourrez vendre votre véhicule accidenté qu’à un professionnel, pour réparation ou destruction. 

Une seconde expertise sera nécessaire pour suivre les réparations afin de lever l’opposition sur la carte grise. Le but étant de garantir que le véhicule peut circuler à nouveau ou être vendu à un particulier.

Selon votre contrat d’assurance, après un sinistre, votre assureur peut organiser le remorquage de votre voiture vers un garage. Un expert viendra, sur place, dans le but d’estimer le coût des réparations. Si votre véhicule est déclaré comme étant économiquement irréparable, selon les garanties prévues dans votre contrat, vous pourrez toucher une indemnisation. 

L’indemnisation financière peut être :

  • Sans garantie valeur majorée
  • Avec garantie valeur majorée 

Quelles sont les différences entre RSV, VGE et VEI ?

  • Le véhicule RSV :

Cette procédure est déclenchée dans le cas où le montant de la valeur de votre véhicule est inférieur au montant estimé des réparations. Cette situation est similaire à un VEI.

  • Le véhicule VGE

Cette procédure est déclenchée lorsque les dommages subis par votre véhicule font de ce dernier un danger pour la circulation sur la voie publique. Cependant, il n’est pas déclaré comme étant techniquement irréparable, ce qui vous laisse le droit de procéder à sa réparation, si vous le souhaitez.

  • Le véhicule VEI :

Comme nous venons de le voir, cette procédure est déclenchée lorsque la valeur de votre véhicule est inférieure au coût estimé des réparations. 

Dans quel cas s’applique le dispositif VGE – Véhicules Gravement Endommagés ?

La procédure, définie par le décret n°2009-397 du 10 avril 2009, liée aux véhicules gravement endommagés, a été conçue afin d’empêcher les véhicules présentant des dysfonctionnements ou des dégâts de circuler sur la voie publique. En effet, ces derniers sont considérés comme dangereux.

Ce dispositif s’applique à l’ensemble des véhicules qui nécessitent un permis de conduire de catégorie B. Cela signifie que les fourgonnettes, les remorques et la totalité des véhicules ne dépassant pas les 3.5 tonnes sont concernés. 

En revanche, il ne s’applique pas aux deux roues, aux tricycles et aux quadricycles lourds à moteur. 

Plusieurs éléments clés de votre véhicule seront vérifiés avec une grande attention lors de l’expertise. Cela dans le but de déceler une cassure, une déformation ou un dysfonctionnement.

Ces éléments sont :

  • L’intégralité des équipements de sécurité, c’est-à-dire, les ceintures de sécurité, les airbags, les prétensionneurs ou encore les boîtiers de commande. 
  • La colonne de direction, ainsi que la timonerie, la crémaillère ou les biellettes.
  • Les pièces principales de carrosserie, placées au niveau des zones d’ancrage au sol, notamment le châssis, les passages de roue, les longerons, les traverses, etc.
  • Les liaisons au sol, à savoir : les suspensions, les essieux et les jantes, ainsi que le berceau. 

Si, la moindre anomalie est relevée sur l’un de ces éléments, cela suffira à qualifier le véhicule comme étant gravement endommagé, ce qui engendrera une interdiction temporaire de circuler.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4.7 / 5. Vote count: 3

Sur le même sujet
sécurité active et passive 05/10/2022 à 09:46

Les équipements de sécurité active et passive d’une voiture

Le code de la route accorde une grande importance à la sécurité. Lors de l’examen théorique, vous devrez donc connaître les équipements de sécurité active et passive d’une voiture. Vous retrouverez ces notions dans les fiches de cours de codedelaroute.fr et pourrez vous entraîner grâce aux tests présents sur les pages du site. Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur les principaux équipements du véhicule dédiés à la sécurité active et passive.

vignette controle technique 29/11/2022 à 11:32

La vignette du contrôle technique

Née en 1992, la vignette du contrôle technique est un autocollant carré, faisant partie du bagage administratif d'un conducteur. Elle est délivrée après une visite technique et atteste du bon état de santé de votre véhicule. Découvrez dans cet article, le fonctionnement et l'utilité de ce macaron figurant en bas à droite des pare-brise des automobilistes.

frein à main 29/11/2022 à 11:30

Frein à main : fonctionnement, entretien et prix

Frein de stationnement, frein de parking ou, plus communément frein à main, ce dispositif permet d’immobiliser un véhicule, lorsque celui-ci est à l’arrêt. À ne pas confondre avec les freins hydrauliques, qui eux, stoppent un véhicule en mouvement.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.