Comment régler ses phares de voiture ?

  • Publié le 12 avril 2022
  • Mis à jour le 17 mai 2022
  • Alexis

Régler les feux de sa voiture est essentiel pour une conduite en toute sécurité. Ils vous permettent à la fois de bien voir la route et ce qui vous entoure, mais aussi d’être vus par les autres usagers.

régler phare voiture

Ainsi, il est très important de procéder à un entretien et un réglage des phares de voiture régulièrement. En particulier si vous avez un chargement de poids dans votre véhicule ou si vous vous apprêtez à partir en voyage. 

Lors du contrôle technique de votre automobile, c’est un point qui est examiné. Pour éviter d’être amené à passer une contre-visite, pensez à le vérifier au préalable. Mais alors comment régler ses phares ? Découvrez dans cet article, tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

SOMMAIRE :

Quelle réglementation concernant les feux ?

Avant de prendre la route, vous devez vous assurer que l’ensemble des ampoules de vos phares, fonctionnent correctement et que la hauteur et l’intensité des feux de croisement et de route, sont conformes à la législation.

Il faut savoir qu’un mauvais entretien de vos feux peut vous conduire vers une contravention de classe 3, soit une amende de 68 € ou une immobilisation de votre voiture. 

En effet, l’article R313-3 du code de la route indique que : “La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, en cas d’absence, de non-conformité ou de défectuosité des feux de croisement, l’immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles L. 325-1, L. 325-2 et L. 325-3.”.

Il existe plusieurs types de feux sur un véhicule : 

  • les feux de position, distance d’éclairage de 30 mètres
  • les feux de croisement, distance d’éclairage de 100 mètres
  • les feux de route, distance d’éclairage plus lointaine
  • les feux de brouillard avant
  • les feux de brouillard arrière

À savoir : Toutes les voitures ne sont pas nécessairement équipées de feux antibrouillard avant ou arrière. 

Les feux de route

Tous les véhicules ayant une largeur de plus de 130 cm, doivent être équipés d’une ou deux paires de feux de route. Selon la réglementation, la portée de ces derniers doit être d’une distance minimum de 100 mètres. En revanche, ils n’ont aucune spécification au niveau de leur hauteur.

Attention : Seules les LED de puissance de 60 watts maximum sont autorisées. Dans le cas d’une puissance d’éclairage supérieure sur votre véhicule, vous pouvez être sanctionné par les forces de l’ordre, lors d’un contrôle routier et écoper, ainsi, d’une contravention de troisième classe. 

Les feux de croisement

Selon l’article R313-3 du Code de la route : “Tout tricycle à moteur, tout quadricycle à moteur, tout cyclomoteur à trois roues, dont la largeur dépasse 1,30 mètre, doit être muni à l’avant de deux feux de croisement.”. 

La réglementation indique, également, qu’ils doivent avoir une portée de 30 mètres au minimum. De plus, il est obligatoire de régler vos feux de croisement au maximum à 40 cm de côté (extérieur), entre 50 et 120 cm du sol et avec un écart de 60 cm minimum, entre eux. 

Comment régler ses phares de voiture ?

Depuis 2016, avec la réforme du code de la route, chaque conducteur doit désormais connaître les bases d’entretien et de mécanique de son véhicule. Régler les phares voiture compte parmi elles. 

Un réglage des phares non conforme augmente les complications d’appréciation des gabarits et des distances, mais aussi crée des reflets désagréables sur la route. 

Voici toutes les étapes qui vous permettent de régler correctement vos feux :

  1. La première étape consiste à vérifier la pression de vos pneus. En effet, cela peut avoir un impact sur les réglages qui vont suivre. Ensuite, installez votre véhicule, à vide, sur une surface plane et assurez-vous que le système de correction manuelle d’assiette est bien fixé à 0.

Dans l’idéal, vous pouvez demander à quelqu’un de s’installer côté conducteur, afin de simuler le poids de l’automobiliste.

  1. Installez votre véhicule à 5 ou 10 mètres d’un mur et de façon perpendiculaire. Cela vous permet de simplifier vos calculs. 
  1. Ensuite, vous devez mesurer le bord supérieur du faisceau de lumière qui se dégage de vos feux de croisement. Pour cela, vous pouvez vous servir d’une feuille blanche, en la plaçant devant le phare. 

Vous pourrez alors constater que l’émission de lumière est plus brillante sur une partie de la surface supérieure. Mesurez la hauteur entre cette partie et le sol et reportez-la sur le mur qui fait face à votre véhicule.  

  1. Maintenant, vous devez calculer le réglage de la hauteur des phares. Dans le cas où vous avez placé votre voiture à 10 mètres du mur, il faut que le bord supérieur du faisceau lumineux se situe 10 cm en dessous du bord du rayonnement transmis par le phare. À l’aide d’un ruban adhésif coloré, marquez cette hauteur sur le mur.
  1. Enfin, avec un tournevis ou une clé, procédez au réglage de vos feux. Ajustez-les pour qu’ils correspondent à la hauteur que vous avez inscrite sur le mur. 

À retenir : le réglage du feu de croisement de gauche nécessite d’être un peu plus bas que le feu de droite. Cela a pour but de ne pas éblouir les usagers venant en sens inverse. Pareillement, pour mieux éclairer les panneaux de signalisation, votre feu de droite doit être réglé en étant tourné légèrement vers la droite.     

Quels sont les autres types de feux ?

comment régler ses phares

Permettant à la fois de voir davantage et d’être vu par les autres usagers, l’ensemble des véhicules à moteur a pour obligation d’être équipé de feux.

Pour votre sécurité, celle de vos passagers et pour celle des autres usagers, il est important de savoir correctement s’en servir et d’y prêter une attention particulière.

Les feux de position

Appelés également veilleuses et représentés, sur le tableau de bord, par le pictogramme d’une ampoule verte, ce sont les feux qui émettent l’éclairage le plus faible. Votre véhicule possède deux paires de feux de position, une à l’avant, de lumière blanche et une à l’arrière, de lumière rouge. Ils sont perceptibles jusqu’à 150 mètres de distance et doivent être utilisés lorsque la visibilité est réduite. 

Les feux de brouillard avant

Ils sont représentés, sur le tableau de bord, par un pictogramme qui est similaire à celui des feux de croisement, mais avec une vague verticale qui traverse les rayons lumineux. Les feux de brouillard avant sont utiles en cas de fortes intempéries, telles que de la neige, de la pluie ou évidemment du brouillard. Ils permettent aussi, une meilleure visibilité, en complément des feux de route, sur une chaussée sinueuse et mal éclairée.   

Les feux de brouillard arrière

Ils sont représentés, sur le tableau de bord, par un pictogramme orange, proche de celui des feux de route, mais dans l’autre sens et avec les rayons de lumière coupés d’une vague verticale. Situés à l’arrière du véhicule, généralement du côté gauche, les feux de brouillard arrière sont très lumineux. C’est pourquoi vous ne devez les utiliser qu’en cas d’intempérie extrême, mais jamais sous la pluie.  

Les feux adaptatifs 

Placés au niveau des phares avant, les feux adaptatifs est un système de sécurité qui optimise votre visibilité dans les pentes et les courbes. Afin de mettre en lumière la trajectoire de votre véhicule, selon la position de votre volant, ils tournent leurs faisceaux. De plus, des capteurs de niveau sont installés pour rectifier l’inclinaison des feux sur la ligne verticale.

Les feux de stop

Situés à l’arrière de votre véhicule, ils diffusent une lumière rouge. Les feux de stop se mettent en route automatiquement lorsque vous pressez la pédale de frein. Ainsi, ils permettent de prévenir les autres usagers de votre intention de ralentir ou de vous arrêter. 

Les feux de recul

En fonction de votre modèle de voiture, vous pouvez avoir un ou deux feux de recul. Ils servent à prévenir les autres conducteurs de votre intention de reculer, mais aussi à vous éclairer lors de cette manœuvre. Ils s’activent automatiquement dès lors que vous enclenchez votre marche arrière.  

Les catadioptres rouges

Les catadioptres rouges sont ces petites plaques situées à l’arrière de votre véhicule, qui réfléchissent la lumière provenant des phares des usagers qui vous suivent et qui vous rendent donc visible. De ce fait, il est nécessaire de les nettoyer régulièrement, afin qu’ils puissent correctement remplir leur mission.  

Les feux clignotants

Représentés, sur le tableau de bord, par un pictogramme de flèches qui clignotent, les feux clignotants vous permettent d’indiquer aux autres conducteurs votre intention de vous déporter ou de changer de direction. Il est impératif de les actionner lorsque cela est nécessaire.  

Les feux de détresse

Appelés également warning et représentés, sur le tableau de bord, par deux triangles rouges, les feux de détresse vous sont utiles pour signaler une situation dangereuse ou anormale aux autres usagers. Par exemple, lorsque vous êtes coincé dans un bouchon, et que vous vous situez en bout de file, vous devez les mettre en marche. Dans l’éventualité où vous avez un problème mécanique ou une panne, il en va de même, mais également lorsque vous stationnez sur le bord de la chaussée ou sur la bande d’arrêt d’urgence.

Découvrez également sur cet articles les différents feux à connaître pour l’examen du code de la route.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 1 / 5. Vote count: 1

Sur le même sujet
vitesse minimum sur autoroute 17/05/2022 à 14:07

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

récupération point permis 17/05/2022 à 14:15

Comment se déroule la récupération de points au permis de conduire ?

La récupération de points après une infraction routière peut se faire de plusieurs manières. Ainsi, si vous vous demandez comment récupérer des points de permis, sachez qu’il existe deux dispositifs, le stage de récupération de points et la récupération de points automatique après certains délais fixés dans le Code de la route.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.