Régulateur et limiteur de vitesse : définition, fonctionnement et différences

  • Publié le 12 avril 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

Pour garantir la sécurité des conducteurs, les constructeurs automobiles ont créé de nouvelles technologies d’aide à la conduite. Parmi elles, le limiteur et le régulateur de vitesse. Très utiles, notamment pour le respect du Code de la route, ces deux appareils restent encore un mystère pour beaucoup.

régulateur limiteur de vitesse

SOMMAIRE :

Levons le voile sur la différence entre régulateur et limiteur de vitesse. Mais aussi, sur l’intérêt, le fonctionnement, les avantages et les inconvénients de ces dispositifs, de plus en plus présents au sein des véhicules.

Qu’est-ce qu’un régulateur et un limiteur de vitesse ?

Le limiteur et le régulateur voiture, malgré leurs différences, apportent tous deux la possibilité d’éviter de commettre des excès de vitesse.

Mais à quoi sert le régulateur de vitesse et le limiteur ?

Le limiteur de vitesse

En France, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière a largement approuvé le limiteur de vitesse. C’est pourquoi, depuis 2004, l’ensemble des véhicules, commandés par l’État, sont dotés de ce système. Ainsi, ce dispositif sera mis en place sur toutes les nouvelles automobiles, à partir de juillet 2022.

Un cahier des charges international intransigeant a homologué le limiteur de vitesse. Ce dernier peut donc être employé sur la totalité des routes praticables, peu importe que ce soit sur autoroute, sur des voies rapides, en agglomération, sur des routes nationales ou sur des routes départementales.

Il vous permet de programmer une limitation de vitesse à ne pas dépasser. Par conséquent, même si vous continuez d’accélérer, lorsque votre véhicule atteint cette limite fixée, il ne peut en aucun cas aller au-delà. 

Le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse a un fonctionnement approprié pour les longs trajets, où il faut maintenir une vitesse stable, sans freiner. Ce qui signifie qu’il est particulièrement utile sur les voies rapides, les autoroutes et en cas de météo clémente. 

En effet, lorsqu’il pleut, qu’il neige, qu’il y a du brouillard ou lorsque vous vous situez sur une chaussée sinueuse, le régulateur de vitesse n’est pas conseillé. De même, dans l’éventualité où vous avez tendance à vous assouplir facilement, il est recommandé de ne pas vous servir de ce dispositif, puisqu’il mène vers une certaine monotonie. Il ne faut pas oublier que ce système nécessite, tout de même, de la vigilance et que vous devez rester en capacité de freiner, en toutes circonstances.

À savoir : Une nouveauté parmi les régulateurs de vitesse a vu le jour et se nomme régulateur de vitesse intelligent ou régulateur de vitesse adaptatif. En plus de sa mission habituelle, ce nouveau dispositif vous permet de maintenir, avec le véhicule qui vous précède, une distance de sécurité minimum.

Quelles sont les différences entre un régulateur et un limiteur de vitesse ?

difference entre regulateur et limiteur de vitesse

Même si le régulateur et le limiteur de vitesse présentent l’avantage commun d’une conduite plus sécuritaire et plus respectueuse du code de la Route, ces deux dispositifs sont très différents l’un de l’autre.

Le DLV – Limiteur De Vitesse, comme son nom l’indique, permet de brider l’allure maximale de votre véhicule. Une fois activé, vous ne pouvez pas dépasser la limitation de vitesse que vous vous êtes fixée.

Le régulateur de vitesse, quant à lui, régule votre allure. Il vous assure ainsi, une vélocité constante.

De plus, ils ont des objectifs bien distincts, puisque le limiteur a pour but de vous éviter de commettre un excès de vitesse, alors que le régulateur vous permet d’avoir une conduite plus économique. 

Autres différences, vous pouvez vous servir du limiteur en agglomération, ce qui n’est pas le cas du régulateur.

Ce qu’il faut retenir de ces différences :

  • Le limiteur bride votre vitesse en dessous de celle que vous avez fixée. 
  • Le régulateur maintient de façon automatique et constante la vitesse désirée.
  • Le limiteur peut être utilisé en ville, contrairement au régulateur.
  • L’objectif du limiteur est de vous aider à respecter les limitations de vitesse.
  • Le but du régulateur est de vous permettre d’adopter une éco-conduite et d’économiser ainsi sur le carburant.

Quand utiliser un régulateur ou limiteur de vitesse ?

Malgré les progrès importants, au fil des ans, ces aides à la conduite ne font pas nécessairement l’unanimité. En effet, les conducteurs français sont nombreux à se méfier de ces dispositifs, en particulier du régulateur de vitesse. 

Pour ne prendre aucun risque et savoir quand utiliser le régulateur de vitesse, suivez ces conseils :

  • Il ne faut jamais activer son régulateur de vitesse sur des routes sinueuses ou en agglomération.
  • Aux abords d’un péage ou de toutes autres sources de ralentissement, reprenez le contrôle de votre véhicule.
  • Restez vigilant et très attentif, vous devez être en mesure de reprendre la main à tout instant. 

Dans l’éventualité où votre régulateur de vitesse serait bloqué, ne paniquez pas, mettez votre véhicule au point mort et freinez progressivement. En dernier recours, vous pouvez utiliser votre frein à main, en le serrant peu à peu. Rassurez-vous, cette situation est exceptionnelle.

Si vous voulez être sûr que votre dispositif est bien actif, vérifiez que le voyant du régulateur de vitesse s’affiche sur votre tableau de bord. Le symbole disparaît lorsque vous le désactivez. 

Comment activer et désactiver le régulateur ou le limiteur ?

Il est primordial de savoir comment utiliser les dispositifs d’aide à la conduite et où se trouvent les commandes, avant de prendre la route. Ce n’est pas en roulant à vive allure sur une autoroute que vous pourrez chercher comment les faire fonctionner.

Le régulateur de vitesse

Selon le modèle de véhicule, la commande du régulateur de vitesse peut se situer sur le volant, sous l’apparence d’une molette ou d’un bouton, ou sur le côté du volant, sous l’apparence d’un commodo ou d’un levier. Il est important de bien repérer ce dispositif et de vous familiariser avec, avant de prendre la route.

Comment activer le régulateur de vitesse ?

activer regulateur de vitesse

Pour enclencher votre système d’aide à la conduite, si vous êtes à bord d’une voiture à boîte automatique, vous devrez simplement entrer la vitesse que vous désirez. 

Exemple : Vous vous trouvez sur une autoroute limitée à 130 km/h et vous voulez rouler à 120 km/h. Enregistrez cette vitesse dans le régulateur et laissez vous porter. 

Si vous êtes à bord d’une voiture à boîte de vitesses manuelle, il vous faudra atteindre l’allure que vous désirez maintenir et activer le régulateur. 

À savoir : Avec le régulateur activé, si vous rencontrez une côte, ne faîtes rien. Le véhicule s’adapte automatiquement. Lorsque vous changez de vitesse, le régulateur se désactive.

Comment désactiver le régulateur de vitesse  ?

Dès lors que cela est nécessaire, vous pouvez désactiver le régulateur de vitesse et redevenir le seul maître à bord de votre véhicule. Pour cela, selon le fabricant, vous devez presser la pédale de frein et/ou la pédale d’embrayage et/ou utiliser la boîte de vitesses.

Pour une voiture à boîte automatique, il vous suffit d’appuyer sur la commande d’arrêt.

Le limiteur de vitesse

En fonction du modèle de véhicule, la commande du limiteur de vitesse se situe soit sur le volant, soit sur le commodo. Ce dispositif est simple à utiliser et fonctionne, en général, à partir de 30 km/h.

Comment activer le limiteur de vitesse ?

Pour activer le limiteur de vitesse sur votre véhicule, il vous faudra suivre deux étapes

Pour commencer, vous devez choisir la fonction, grâce à la commande située sur le volant ou dans le menu, via le commodo. 

Ensuite, vous devez paramétrer la vélocité maximale que vous souhaitez. Pour cela, utilisez le bouton SET et avec les molettes réglez la vitesse par tranche de 10 km/h. Si vous voulez être plus précis et ajuster le réglage au km/h près, vous pouvez vous servir de la fonction RES, qui permet également de reprendre la dernière mémorisation.

Comment désactiver le limiteur de vitesse ?

Lorsque vous n’avez plus l’utilité de vous servir du limiteur de vitesse, comme quand vous changez de type de voie, vous pouvez le désactiver de trois façons.

Vous pouvez utiliser la commande CNL, qui va mettre en pause le dispositif, vous pouvez simplement utiliser le bouton 0/1, qui va éteindre le limiteur, ou vous pouvez presser fermement l’accélérateur.

Quels sont les avantages et inconvénients du régulateur et du limiteur ?

Le régulateur et le limiteur de vitesse présentent, tous deux, de nombreux avantages, mais aussi, quelques inconvénients. Découvrez tous les points forts et les points faibles de ces dispositifs.

Le régulateur de vitesse

Vous servir du régulateur de vitesse vous apporte une certaine sécurité et vous permet d’adopter une conduite écologique et économique.

En effet, en conservant une allure stable, vous polluez moins et réduisez votre consommation de carburant.  

Vous ne risquez pas, non plus, de vous faire flasher par un radar et évitez donc, une perte de point sur votre permis de conduire et une contravention douloureuse.

De plus, vous n’avez plus à vérifier constamment votre vitesse et vous êtes, ainsi, plus concentré sur la route.

En revanche, avec le régulateur de vitesse, cela vous prendra beaucoup plus de temps lors d’un dépassement. 

Il vous faudra également redoubler de vigilance, car ce dispositif apporte une certaine monotonie à votre conduite, ce qui peut amener à une somnolence.

En conclusion, gardez votre pied en permanence à proximité de la pédale d’accélération. Vous ne devez en aucun cas réduire votre attention, cela est la cause de beaucoup d’accidents routiers. 

Le limiteur de vitesse

Avec le limiteur de vitesse, contrairement au régulateur, vous conservez intégralement le contrôle de votre voiture. La seule différence est que votre vitesse est bridée.

Parfois, une erreur d’inattention peut conduire tout droit vers une contravention et une perte de points sur le permis de conduire, avec ce dispositif, vous pouvez rouler en toute sérénité.
De surcroît, le changement des limitations souhaitées se fait de façon assez rapide.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 3.7 / 5. Vote count: 3

Sur le même sujet
sécurité active et passive 05/10/2022 à 09:46

Les équipements de sécurité active et passive d’une voiture

Le code de la route accorde une grande importance à la sécurité. Lors de l’examen théorique, vous devrez donc connaître les équipements de sécurité active et passive d’une voiture. Vous retrouverez ces notions dans les fiches de cours de codedelaroute.fr et pourrez vous entraîner grâce aux tests présents sur les pages du site. Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur les principaux équipements du véhicule dédiés à la sécurité active et passive.

vignette controle technique 29/11/2022 à 11:32

La vignette du contrôle technique

Née en 1992, la vignette du contrôle technique est un autocollant carré, faisant partie du bagage administratif d'un conducteur. Elle est délivrée après une visite technique et atteste du bon état de santé de votre véhicule. Découvrez dans cet article, le fonctionnement et l'utilité de ce macaron figurant en bas à droite des pare-brise des automobilistes.

frein à main 29/11/2022 à 11:30

Frein à main : fonctionnement, entretien et prix

Frein de stationnement, frein de parking ou, plus communément frein à main, ce dispositif permet d’immobiliser un véhicule, lorsque celui-ci est à l’arrêt. À ne pas confondre avec les freins hydrauliques, qui eux, stoppent un véhicule en mouvement.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.