Rétrograder : quand changer de vitesse ?

  • Publié le 02 août 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

Savoir utiliser correctement la boîte de vitesses représente un des objectifs définis dans tout programme de formation proposé par les auto-écoles. À la fin de son apprentissage, un candidat au permis de conduire doit ainsi maîtriser toutes les manœuvres impliquant l’usage du levier de vitesses comme le fait de rétrograder. De quoi il s’agit ? Quelles sont les étapes à suivre pour rétrograder sa voiture ? On vous explique tout.

retrograder changer de vitesse

SOMMAIRE

Rétrograder : définition

Rétrograder est une manœuvre qui consiste à changer de vitesse pour passer au rapport inférieur. En réalité, rétrograder revient à réaliser un passage de vitesse inférieure une à une. De la 4ème à la 3ème, de la 3ème à la 2ème et ainsi de suite. En notant que le fait de sauter des vitesses est envisageable. Cette manœuvre n’aura aucune incidence négative sur le moteur. En revanche, elle va entraîner une surconsommation de carburant.

Il faut savoir que le levier de vitesses est un élément du véhicule qui permet de contrôler le régime du moteur, autrement dit la vitesse à laquelle le moteur tourne. En théorie, cette vitesse de rotation doit être maintenue à un certain seuil pour une utilisation optimale du moteur et éviter une surconsommation.

Le compte-tours visible sur le tableau de bord permet de mesurer le nombre de tours effectué par le moteur en une minute. Le nombre de tours du moteur normal se situe entre 3000 et 1000 tr/min (2000 tr/min pour les véhicules à moteur diesel et 2500 tr/min pour les moteurs à essence). Lorsque le nombre de tours se situe entre 1000 et 1500 tr/min, le conducteur doit changer de vitesse en passant à la vitesse inférieure, c’est-à-dire rétrograder.

À quel moment rétrograder ?

Tout d’abord, comme dit précédemment, il suffit de lire les informations fournies par le compte-tours et ajuster l’allure du véhicule en conséquence afin d’améliorer le rendement du moteur.

Cependant, pour les nouveaux conducteurs, il n’est pas conseillé de lâcher la route du regard pour aller jeter un œil au compte-tours. Ainsi, la meilleure façon de procéder est d’être attentif au comportement du véhicule, ainsi qu’au bruit du moteur. Lorsqu’il est temps de rétrograder, le moteur émet un bruit sourd. Si vous ne changez pas de vitesse à ce moment précis, le véhicule risque de caler.

Sur la route, adopter les bons gestes relatifs au passage de vitesses et l’action de rétrograder permettent d’éviter les risques de surrégime ou de sous-régime ou encore d’entendre des bruits anormaux venant du moteur. Ainsi, la manière la plus simple est d’anticiper ses mouvements en observant la vitesse à laquelle on roule.

  • Au-dessus de 80 km/h : il faut passer à la 5ème vitesse.
  • Entre 60 à 80 km/h : passer à la 4ème.
  • De 40 à 60 km/h : passer à la 3ème.
  • De 20 à 40 km/h : passer à la 2ème.
  • À moins de 20 km/h, vous devez passer à la 1ère vitesse.

Par ailleurs, l’exigence en matière de limitation de vitesse imposée par la loi (Code de la route) qui tient compte de la configuration et la situation de la route (tournant, rond-point, à l’entrée d’une intersection avec indication cédez le passage…) requiert également que le conducteur passe à la vitesse inférieure.

Comment bien rétrograder ?

rétrograder voiture

Un changement de vitesse implique la coordination de différents mouvements successifs à entreprendre sur la pédale d’accélération, la pédale de frein, le levier de vitesses et l’embrayage. Pour les apprentis conducteurs, la meilleure façon pour apprendre à jongler entre ces différents organes du véhicule est de pratiquer sur un véhicule à l’arrêt. C’est uniquement une fois que vous aurez parfaitement saisi le principe, qu’il est conseillé de s’engager sur la route.

Les étapes pour descendre de vitesses

  • Ralentissez en levant le pied de la pédale d’accélérateur et appuyez par la suite sur la pédale de frein.
  • Appuyez sur l’embrayage (débrayer), puis passez au rapport immédiatement inférieur.
  • Lâchez l’embrayage (embrayer). Continuez de freiner afin que le véhicule perde progressivement de la vitesse.
  • Débrayez à nouveau et passez à la vitesse inférieure.
  • Embrayez ensuite en douceur et répétez l’ensemble de la manœuvre pour atteindre le régime qui vous semble adapté au moteur.
  • Arrivez à un régime normal, vous pouvez appuyer sur l’accélérateur en évitant de réaliser une accélération brusque.

Comment rétrograder sans à-coup ? Au moment de débrayer, il est important d’appuyer fermement sans aucune retenue sur la pédale d’embrayage. À travers cette manœuvre, le moteur tourne à vide, autrement dit le véhicule est sans frein moteur, ce qui vous permet de passer au rapport inférieur de manière fluide.

Il est à retenir qu’une discontinuité entre le débrayage et le passage de vitesse, risque de vous pénaliser lors d’une épreuve de conduite à l’obtention du permis de conduire.

Rétrograder sans freiner

Rétrograder permet indirectement de perdre de la vitesse puisque vous avez nécessairement besoin de ralentir avant de pouvoir changer de vitesse. En réalité, avant de rétrograder, lorsque vous allez tourner ou que vous remarquez que le véhicule perd de la puissance, vous devez décélérer en retirant vos pieds de l’accélérateur et ensuite appuyer sur le frein.

Néanmoins, il est possible de rétrograder sans freiner à l’approche d’un carrefour. Cette manœuvre requiert une bonne réactivité de la part du conducteur. En effet, il faut savoir anticiper les obstacles. Ainsi, dès que vous voyez des signalisations ou autres indications de la route qui vous informe de l’arrivée prochaine d’un carrefour, vous devez commencer par ralentir progressivement en retirant votre pied de l’accélérateur.

Descendez jusqu’à 30 km/h avant de rétrograder. Notez en effet qu’en agglomération, rester à la 2ème vitesse est la meilleure façon d’aborder un rond-point. Cela vous permet d’examiner si la voie est libre en contrôlant attentivement l’angle mort avec les rétroviseurs.

Il faut savoir que le fait de ne pas solliciter le frein à chaque changement de vitesse constitue une bonne alternative permettant de réduire l’usage et préserver ainsi l’état général du système de freinage tout particulièrement les plaquettes de frein.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4.3 / 5. Vote count: 8

Sur le même sujet
permis candidat libre 03/10/2022 à 15:03

Comment passer le permis de conduire en candidat libre ?

La plupart des candidats préparent leur permis de conduire en passant par une auto-école. Il s’agit de la solution la plus répandue. Pourtant, il est parfaitement possible de passer son permis en candidat libre. Cette alternative présente davantage de flexibilité et permet le plus souvent de réduire les coûts. Elle constitue une solution idéale pour les candidats au permis qui sont autonomes et capables de préparer l’examen théorique seuls. Si cette option vous tente, l’important est de bien respecter les conditions et de procéder avec méthode. Dans cet article, nous vous expliquons de manière détaillée comment passer le permis de conduire en candidat libre.

délai réception permis 29/11/2022 à 11:34

Quel délai pour recevoir son permis de conduire ?

Le permis de conduire se découpe en plusieurs étapes : la phase de l’apprentissage théorique, et l’examen du code de la route. Ensuite, vient la pratique de la conduite et enfin, l’examen. Vous avez passé ce cap, l’inspecteur vous a noté et maintenant vous vous demandez quel est le délai pour recevoir son permis de conduire … faisons le point !

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.