Tout savoir sur les véhicules lents

  • Publié le 10 mai 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

Le Code de la route définit le véhicule lent comme étant un véhicule qui circule à une vitesse inférieure à 60 km/h. Afin de permettre à ces derniers de se déplacer aux côtés des autres usagers, sans négliger la sécurité routière, certains réseaux sont équipés de voies qui leur sont réservées.

Pour réussir votre examen du permis de conduire, vous devez connaître ces différents véhicules lents, ainsi que la réglementation les concernant. Vous devez également tout savoir sur ces voies spécialement conçues pour eux, les règles de circulation, la signalisation et les sanctions qui y sont liées. Pour vous y aider, suivez notre article.

véhicule lent

SOMMAIRE

Qu’est-ce qu’un véhicule lent ?

La définition apportée par l’article R422-1 du Code de la route dit que :

“Au sens du présent article, le terme véhicules lents désigne les véhicules ne pouvant circuler à une vitesse supérieure à 60 km/h dans la section de route en cause.”.

Ainsi, comme son nom l’indique, un véhicule lent circule à une faible vitesse, qui est inférieure à 60 km/h. 

Leur présence au sein du trafic routier, peut alors ralentir et gêner la circulation de manière générale. Afin de se rendre reconnaissable et visible, aux yeux des autres usagers, ce type de véhicules détient un feu clignotant de couleur jaune ou orangée. 

De surcroît, leur vitesse de circulation étant relativement faible, elle peut être synonyme de danger au sein de certaines voies. C’est pourquoi, ces véhicules lents n’ont pas le droit de circuler sur :

  • Les voies rapides
  • Les voies d’autoroutes 
  • Les voies à accès réglementé

Certaines routes possèdent une voie lente, implantée le plus souvent sur des parcelles où le dénivelé est susceptible de ralentir la puissance de quelques véhicules, de façon considérable. Ce genre de voies peut être installé sur tous les types de routes, mais dans la plupart des cas, vous pouvez la retrouver sur les voies rapides et le réseau autoroutier.

Ces voies lentes sont ouvertes à tous les usagers dont la puissance ou le chargement les empêchent de dépasser les 60 km/h dans cette section de route.

Quels sont les différents types de véhicules lents ? 

Le terme de “véhicule lent” implique différents types de véhicules, tels que :

  • Les véhicules prévus pour le ramassage des ordures ménagères
  • Les véhicules prévus pour l’entretien et le nettoyage des voies
  • Les engins agricoles

Lorsque vous êtes amené à circuler derrière un véhicule lent, vous devez adapter votre vitesse à la sienne. De plus, vous devez rester vigilant et attentif, car certains de ces véhicules peuvent faire des arrêts fréquents ou même avoir des ouvriers qui s’affairent autour d’eux. 

Vous pouvez doubler un véhicule lent, si vous en avez le temps et si les conditions et la signalisation le permettent. Néanmoins, il faudra faire preuve d’une grande prudence lors de ce dépassement.

À savoir : L’interdiction de dépasser est notamment signifiée par une ligne de dissuasion. Cependant, le Code de la route prévoit le dépassement d’un véhicule lent, malgré cette signalisation horizontale. 

En revanche, le chevauchement ou le franchissement d’une ligne blanche reste strictement interdit, même lorsqu’il s’agit de dépasser un véhicule lent. 

Quelle est la signalisation liée aux véhicules lents ?

En ce qui concerne la signalisation routière, plusieurs panneaux sont spécifiques aux véhicules lents. Parmi eux, il y a :

  • Les accès interdits, reconnaissables par leur forme ronde. Dans un fond blanc et entouré d’un cercle rouge, ce type de panneau, par divers pictogrammes, signale l’interdiction d’accès aux véhicules agricoles à moteur, aux voitures à bras ou aux véhicules à traction animale, par exemple.  
  • Les obligations, reconnaissables par leur forme ronde et leur fond bleu. Ce type de panneaux comprend la mention “véhicules lents” et indique donc à ces véhicules, la voie qui leur est réservée. 
  • Les panonceaux, qui peuvent désigner les mêmes types de véhicules lents que les panneaux d’accès interdits, simplement porter la mention “véhicules lents” ou encore prévenir du risque de collision avec un véhicule lent lors d’une descente.

Quelles sont les règles liées aux véhicules lents ?

code de la route depassement vehicule lent

Les règles de circulation des voies lentes sont définies par l’article R422-1 du Code de la route. Celui-ci indique que :

  • Ces voies sont “exclusivement réservées” aux véhicules ne pouvant circuler à une vitesse égale ou supérieure à 60 km/h.
  • “Les conducteurs de véhicules lents peuvent emprunter temporairement la voie située immédiatement à leur gauche pour effectuer le dépassement d’un véhicule, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police”.
  • Il est strictement interdit de s’arrêter ou de stationner sur cette voie, et ce, même en cas de panne. 

L’article R422-2 du Code de la route précise que : 

“À l’extrémité des voies de circulation réservées aux véhicules lents, les conducteurs de ces véhicules doivent céder le passage aux usagers des voies affectées à la circulation générale.”.

Quelles sont les sanctions en cas de non-respect ?

Il y a trois genres d’infractions qui peuvent avoir lieu sur les voies destinées aux véhicules lents :

  • Lorsque vous circulez sur une voie lente, alors que votre vitesse n’est pas limitée à 60 km/h

Dans ce cas, vous risquez une contravention de 2ème classe, c’est-à-dire, une amende forfaitaire de 35 €, qui peut être minorée à 22 € en cas de paiement anticipé ou majorée à 75 € en cas de paiement en retard.

  • Lorsque vous utilisez la voie lente afin de doubler d’autres usagers par la droite

Dans ce cas, vous risquez une contravention de 4ème classe, c’est-à-dire une amende forfaitaire de 135 euros, qui peut être minorée à 90 € ou majorée à 375 €. 

De plus, cette amende s’accompagne d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire.

  • Lorsqu’à la fin de la voix lente, au niveau du céder le passage, le véhicule lent refuse la priorité aux usagers provenant des autres voies. 

Dans ce cas, il s’agit également d’une contravention de classe 4, qui donne lieu à une amende forfaitaire de 135 €, minorée à 90 € et majorée à 375 €. 

De plus, cette amende s’accompagne d’un retrait de 4 points sur votre permis de conduire et d’une possible suspension du permis de conduire sur une durée pouvant aller jusqu’à trois ans.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 1 / 5. Vote count: 1

Sur le même sujet
05/10/2022 à 09:35

Un cycliste peut-il passer au feu rouge ?

Lorsque le feu est rouge, les automobilistes doivent s'arrêter. Qu'en est-il des cyclistes ? Peuvent-ils passer ou doivent-ils s'arrêter ? digiSchool vous explique la démarche à adopter en tant que cycliste.

article r417 10 code de la route 29/11/2022 à 11:33

Que dit l’article R417-11 du Code de la route ?

Vous vous demandez ce qu’est un stationnement très gênant ? L’article R417-11 du Code de la route traite de la réglementation en vigueur à ce sujet. Il définit ce qui est considéré comme étant un stationnement très gênant ou dangereux et précise les sanctions applicables lors du non-respect de ces règles.

sabot pour voiture 30/11/2022 à 15:15

Les sabots de police pour immobiliser une voiture

Le sabot sur une voiture est un moyen mécanique permettant l’immobilisation d’un véhicule en infraction. La plupart du temps, certains particuliers s’en servent comme dispositif antivol.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.