Les voies de stockage

  • Publié le 18 mai 2022
  • Mis à jour le 31 mai 2022
  • Alexis

Implantée sur les chaussées à double sens du réseau routier français, une voie de stockage vous permet de changer de direction sans ralentir la circulation. Elle nécessite l’application de certaines règles de conduite, afin de garantir une bonne sécurité routière à tous les usagers. Pour réussir votre code de la route, mais aussi votre examen du permis de conduire, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les voies de stockage.

voie de stockage code de la route

SOMMAIRE

Quelle est la définition d’une voie de stockage ?

Pour vous permettre de quitter l’axe de circulation principal et de changer de direction, une voie de stockage est généralement mise en place. Même si on la trouve principalement à gauche, elle peut également être présente de chaque côté de la voie principale. Dans certains cas, lorsque la signalisation ne l’interdit pas, elle permet même d’effectuer un demi-tour.

Vous pouvez la reconnaître grâce à son marquage au sol spécifique. En effet, elle est séparée de l’axe principal par une ligne en pointillés et pour indiquer la direction autorisée, trois flèches sont peintes au sol.

Dès lors que ces pointillés se transforment en ligne continue, il n’est alors plus possible de s’y insérer. Parfois, la voie de stockage est ponctuée d’un feu tricolore, au niveau d’une intersection à plusieurs voies, dans le but de réguler la circulation.

Dans le cas où deux usagers partagent la même voie de stockage, tout en arrivant en sens contraire, cela se nomme un carrefour à l’Indonésienne. Les flèches au sol précisent que les véhicules doivent se croiser par l’avant et non se contourner, comme cela est théoriquement imposé par le Code de la route. 

Comment aborder une voie de stockage ?

Afin de vous insérer sur une voie de stockage et donc de changer de direction, il est nécessaire de prendre quelques précautions d’usage

Pour commencer, contrôlez vos rétroviseurs, vos angles morts et actionnez votre clignotant pour faire part aux autres usagers de votre intention de tourner. 

Ensuite, vous devez ralentir, en utilisant par exemple votre frein à moteur, avant de vous insérer, le plus tôt possible, sur la voie de stockage pour éviter de gêner la circulation des usagers circulant derrière vous. Enfin, une fois positionné sur la voie, vous devez rétrograder en deuxième pour être en capacité de stopper votre véhicule. 

Bon à savoir : L’aménagement d’une voie spéciale pour changer de direction n’est pas toujours prévu au sein du réseau routier français. En revanche, lorsque c’est le cas, vous êtes dans l’obligation de l’emprunter dès lors que vous souhaitez tourner.

Quelles sont les règles de circulation sur une voie de stockage ? 

À l’approche d’un croisement, le Code de la route stipule que le véhicule coupant la route doit céder le passage, à part si la signalisation indique le contraire. Cela signifie que sur une voie de stockage, vous n’êtes donc pas prioritaire, compte tenu du fait que vous vous apprêtez à couper la circulation.

Ainsi, si des usagers viennent d’en face, immobilisez votre voiture au niveau de la fin de la voie de stockage, c’est-à-dire là où la dernière flèche est peinte. Laissez passer les usagers venant en sens inverse et engagez vous uniquement si la voie est totalement dégagée. N’oubliez pas de bien vérifier votre angle mort une dernière fois.

Situé à l’issue de la voie de stockage, le feu tricolore peut parfois être indépendant du feu de la voie principale. De ce fait, plusieurs cas de figure sont possible :

  • Lorsque deux feux distincts sont implantés : celui situé sur la voie continuant tout droit peut passer au vert, tandis que celui se trouvant du côté de la voie de stockage reste au rouge. 
  • Lorsqu’il y a un seul feu tricolore pour les deux voies : une flèche de couleur orange peut indiquer une autorisation de tourner, tandis que le feu reste au rouge pour les autres directions. 
  • Lorsqu’il y a un feu unique pour réguler la circulation sur les deux voies : le feu, qu’il soit vert ou rouge concerne en même temps les deux voies de circulation.

Il est strictement interdit d’emprunter la voie de stockage pour dépasser un véhicule. Cette interdiction doit être respectée, peu importe les circonstances. Même si vous suivez un véhicule lent, de type engin agricole ou cycliste, vous ne devez en aucun cas les dépasser via cette voie de circulation. 

Dans le cas contraire, lors d’un contrôle des forces de l’ordre, vous risquez une contravention. En effet, selon l’article R414-14 du Code de la route : “Le fait pour tout conducteur d’effectuer un dépassement interdit par décision de l’autorité investie du pouvoir de police est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.”

D’après le site de la sécurité routière : En cas de dépassement non autorisé, un usager risque une contravention de 4e classe, c’est-à-dire :

  • Un retrait de 3 points sur son permis de conduire
  • Une amende forfaitaire de 135€
  • Une amende minorée de 90€
  • Une amende majorée de 375€

À noter : si par manque de patience ou de visibilité, vous entrez en collision avec un autre usager, vous serez considéré comme seul responsable de l’accident et vous devrez en assumer les conséquences face à votre compagnie d’assurance.

Quelles sont les différences avec une voie d’insertion ?

Alors que la voie de stockage vous permet de quitter l’axe principal de circulation, la voie d’insertion vous permet, au contraire, de vous y insérer. 

En revanche, le point commun entre ces deux types de voie est que sur chacune d’entre elles, vous n’êtes pas prioritaire. Ainsi, tout comme sur la voie de stockage, lorsque vous êtes sur une voie d’insertion, vous devez vous arrêtez avant de vous insérer sur l’axe principal. 

Comme en présence d’un stop, vous devez immobiliser votre véhicule au niveau de la limite matérialisée par les pointillés. 

Voici comment emprunter une voie d’insertion :

  1. Accélérez afin de, si possible, atteindre la limitation de vitesse autorisée.
  2. Contrôler votre angle mort, ainsi que votre rétroviseur extérieur gauche, pour analyser le trafic. 
  3. Si des véhicules circulent à votre niveau, adaptez votre vitesse afin d’accéder à un espace libre. De préférence, insérez-vous derrière un véhicule plutôt que devant celui-ci. 
  4. Respectez les distances de sécurité entre vous et l’usager qui vous précède. 
  5. Actionnez votre clignotant et vérifiez votre angle mort une dernière fois avant de vous déporter. 
  6. De nouveau, adaptez votre vitesse afin de ne surtout pas gêner les autres usagers. 

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 2.7 / 5. Vote count: 3

Sur le même sujet
vitesse minimum sur autoroute 17/05/2022 à 14:07

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

récupération point permis 17/05/2022 à 14:15

Comment se déroule la récupération de points au permis de conduire ?

La récupération de points après une infraction routière peut se faire de plusieurs manières. Ainsi, si vous vous demandez comment récupérer des points de permis, sachez qu’il existe deux dispositifs, le stage de récupération de points et la récupération de points automatique après certains délais fixés dans le Code de la route.

Commentaires (1)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.