Zone 30 : définition, signalisation et réglementation

  • Publié le 12 avril 2022
  • Mis à jour le 17 mai 2022
  • Alexis

Depuis 1990, en France, pour renforcer la sécurité routière, la zone 30 a fait son apparition dans les agglomérations. En effet, pour réduire le nombre d’accidents, le code de la route impose une vitesse maximum de 30 km/h dans ces secteurs définis où voitures, poids lourds, bus, vélos, deux-roues et piétons se rencontrent quotidiennement.

zone 30 code de la route

De plus en plus présents dans tout le pays, ces espaces sont sujets à quelques règles. Découvrez ici la réglementation d’une zone 30, mais aussi, ce qu’est précisément une telle zone, quel intérêt cela apporte et la signalisation qui y est liée. 

SOMMAIRE :

Qu’est-ce qu’une zone 30 ?

Aménagements de territoire routier public, les zones 30 ont été introduites en 1990. Pour l’ensemble des usagers y circulant, une limitation de vitesse est imposée.

Selon l’article R110-2 du Code de la route, la définition d’une zone 30 est : 

“Section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/ h. 

Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, les conducteurs de cyclomobiles légers et les conducteurs d’engins de déplacement personnel motorisés, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. 

Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.”

Pour résumer, cet aménagement est une zone 30 km/h, où automobilistes, routiers, conducteurs de bus, cyclistes, piétons et motards doivent respecter la limitation de vitesse.

La mise en place de ces espaces et de la sécurité les concernant est définie par l’article 411-4 du code de la route :

“Le périmètre des zones 30 et leur aménagement sont fixés par arrêté pris par l’autorité détentrice du pouvoir de police de la circulation après consultation des autorités gestionnaires de la voirie concernée et, s’il s’agit d’une section de route à grande circulation, après avis conforme du préfet.

Les règles de circulation définies à l’article R110-2 sont rendues applicables par arrêté de l’autorité détentrice du pouvoir de police constatant l’aménagement cohérent des zones et la mise en place de la signalisation correspondante.”

Quelle est la signalisation d’une zone 30 ?

zone 30 km

Comme vu précédemment, l’article 411-4 du code de la route impose la mise en place d’une signalisation routière afin d’indiquer à tous les usagers de la route, qu’ils se trouvent au sein d’une zone 30.

La signalétique d’entrée de cet aménagement est un panneau rectangle blanc, encadré d’un trait rouge. En son centre, il est inscrit le mot ZONE, avec un pictogramme, qui a la forme de la signalisation routière marquant une limitation de vitesse à 30 km/h. 

Ce panneau zone 30, annonce donc un secteur limité à 30 km/h. Cela signifie que ses prescriptions sont valables pour la voie principale où se situe le panneau, mais aussi, pour l’ensemble des voies médianes qui y passent.  

L’article 63-1 du code de la route ajoute que : 

“ Une zone 30, définie conformément aux articles R. 110-2 et R. 411-4 du code de la route, est annoncée par un panneau B30, placé à chaque entrée de la zone pouvant être complété par un marquage au sol.

La signalisation des sorties de zones 30 est assurée par un panneau B51 de sortie de zone ou un panneau B52 d’entrée de zone de rencontre ou un panneau B54 d’entrée d’une aire piétonne. Ces deux derniers panneaux peuvent être complétés par un marquage au sol.

Le marquage est réalisé conformément à l’article 118-7.” 

Ainsi, un marquage au sol peut également annoncer les zones 30. Celui-ci est représenté soit par le panneau zonal apposé directement sur la voie, soit par la mention apparente ZONE 30.

En ce qui concerne les sorties de ces zones limitées à 30 km/h, différents panneaux peuvent les annoncer :

  • Le panneau B51, nommé aussi “panneau de fin de zone 30”.
  • Le panneau qui définit l’entrée d’une aire piétonne ou d’une zone de rencontre, qui, avec des différences dans les règles de circulation, mettent fin à la zone 30.
  • Le panneau de sortie d’agglomération, puisque l’ensemble des réglementations données au sein de l’agglomération, se termine à ce niveau. 

Comment aborder une zone 30 ?

Pour des raisons évidentes, liées à la sécurité routière, il est primordial que l’ensemble des usagers de la route soit bien au fait des règles en vigueur au sein d’une zone 30, afin de s’en acclimater. 

Voici donc les recommandations à suivre lorsque vous abordez une zone 30 :

  • À la vue du panneau ou du marquage au sol, annonçant l’entrée d’une zone à 30 km/h, réduisez votre allure.
  • En tant que motard, même si la voie est dégagée, vous ne devez pas vous faufiler entre les véhicules.
  • Vous devez être attentif, vigilant et vous devez respecter les pistes cyclables, les passages piétons, les voies réservées, les panneaux cédez-le-passage, les stop, les feux tricolores, etc.
  • En tant que cycliste, utilisez les pistes prévues pour vous, lorsqu’elles sont présentes ; garder une distance de sécurité avec les voitures ; ne restez pas dans les angles morts et portez un casque.
  • En tant que piéton, ne marchez ni au milieu de la voie, ni sur les pistes cyclables, et traversez uniquement sur les passages cloutés.

Quel est l’intérêt d’une zone 30 ?

réglementation zone 30

Les zones à 30 ont pour objectif de simplifier les interactions entre les multiples usagers de la route. De surcroît, dans certaines agglomérations, cela permet de mettre en valeur la marche à pied. 

Ces aménagements sont d’ailleurs généralement mis en place, près des écoles, dans les rues commerçantes ou dans les endroits très fréquentés par les piétons et autres personnes vulnérables.

Vous pouvez retrouver ce type de zones en Belgique, en Allemagne, en Suisses et en France. L’État cherche à réduire les limitations de vitesse, en particulier en agglomération. Ainsi, là où c’était limité à 50 km/h, des zones à 30 km/h font leur apparition. 

Le but ultime de tout cela : diminuer les accidents et les risques de blessures graves en cas de collision. 

Les zones 30 présentent de nombreux avantages, comme celui d’optimiser la sécurité des usagers de la route vulnérables et de rendre le partage de la route pacifique. Seulement, la liste des bénéfices ne s’arrête pas seulement à ces deux points.

Par exemple, il faut savoir qu’à 50 km/h, votre angle de vision est de 90°, alors qu’à 30 km/h, il est d’environ 120°. Pour percevoir davantage les dangers présents sur le côté de la chaussée, cette augmentation de votre champ visuel est primordiale.

Puis aussi, moins vous roulez vite et plus votre distance d’arrêt est petite. À 50 km/h, cette distance d’arrêt est de 25 mètres environ, alors qu’elle est de 9 mètres lorsque vous roulez à 30 km/h. Dans l’éventualité où vous devez freiner en urgence, cette réduction entre votre temps de réaction et l’arrêt définitif, peut avoir son importance et vous permettre d’échapper à un accident.

Dans le cas d’une collision avec un piéton, ce dernier aura 20 % de chances de survie face à un véhicule se déplaçant à 50 km/h. En revanche, si le véhicule roule à 30 km/h, il en aura 90 %, soit 70 % de chances de survie supplémentaires.

Enfin, en conduisant moins vite, à une allure constante, vous émettez moins de bruit. Avec une pollution sonore réduite, les personnes qui vivent à proximité d’une zone 30 sont plus tranquilles.

En plus de tous ces avantages, malgré ce qu’il est possible de croire, votre vitesse de circulation moyenne ne sera que très peu impactée. Les études démontrent que vous ne perdez que 2 km/h environ, entre une route à 50 km/h et une zone 30.

Quelles différences y a-t-il avec une zone de rencontre ?

En France, les zones de circulation apaisée sont : la zone 30, l’aire piétonne et la zone de rencontre.

En agglomération, cette dernière, tout comme une zone 30, est un secteur ou une voie permettant la circulation de tous les usagers de la route.

Il existe deux grandes différences entre une zone 30 et une zone de rencontre.

Pour commencer, la limitation de vitesse n’est pas la même. La zone 30 vous permet de circuler à une allure égale à 30 km/h, alors que la zone de rencontre est limitée à 20 km/h seulement.

Ensuite, dans une zone 30, les piétons sont dans l’obligation d’emprunter les trottoirs. Dans une zone de rencontre, tant qu’ils n’y stationnent pas, ils peuvent circuler sur la chaussée.

Ces deux zones de circulation apaisée présentent aussi des caractéristiques distinctes avec une aire piétonne.

En effet, dans une aire piétonne, contrairement aux deux autres zones, il n’y a pas de limitation de vitesse, mais les véhicules doivent circuler à une allure inférieure à 4 km/h.

De plus, les voitures sont autorisées dans les zones 30 et zones de rencontre, tandis qu’au sein d’une aire piétonne, les seuls véhicules autorisés sont ceux qui sont utiles à la desserte de la zone.
À noter : les cyclistes peuvent circuler dans l’ensemble de ces zones.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4.7 / 5. Vote count: 3

Sur le même sujet
faute éliminatoire permis 27/06/2022 à 14:54

Les fautes éliminatoires du permis de conduire

Passer son permis de conduire, et notamment l’épreuve pratique, est une source de stress chez les apprentis conducteurs. Pour vous permettre d’appréhender cet examen plus sereinement, il est avant tout nécessaire que vous soyez au courant de la façon dont il se déroule et des erreurs à ne pas commettre. Découvrez dans cet article, les fautes éliminatoire du permis B, le système de notation employé par les examinateurs et quelques conseils pour réussir.

règle priorité droite 17/05/2022 à 14:10

Quelles sont les règles de priorité à droite ?

Règle de base du Code de la route, la priorité à droite permet d’établir un certain ordre de passage des véhicules à une intersection. Elle peut être accompagnée ou non d’une signalisation. Découvrez comment reconnaître une priorité à droite, quelles sont les règles qui y sont liées et les sanctions encourues en cas de non-respect.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.