Pollution et conduite

Les véhicules en circulation doivent être équipés de manière à ne pas gêner la population, en terme de nuisance sonore ou de pollution. Par ailleurs la consommation de carburant dépend de la conduite de l’usager. Il existe des solutions pour limiter la consommation de carburant.

Émissions polluantes

Les véhicules motorisés ne doivent pas émettre de fumées, gaz toxiques, corrosifs ou odorants, dans des conditions susceptibles de gêner la population et de nuire à la santé et à la sécurité publique.

Pour ne pas incommoder les autres ou pour limiter la pollution, il est conseillé :

  • D'arrêter le moteur lors du
  • De maintenir le dispositif d'échappement en parfait état
  • De ne pas se débarrasser de l'huile usagée hors des stations prévues à cet effet
  • D'éviter d'utiliser le moteur à un régime trop élevé

 Certains véhicules participent à limiter la pollution, on les reconnaît par la pastille verte accolée au pare-brise. Ils peuvent circuler les jours de pics de pollution.

Conduite économique

La quantité de carburant consommée varie selon la conduite de l'usager. On notera ainsi une différence de consommation de 40% entre deux usagers conduisant de manière opposée. Le premier facteur de surconsommation est . Un véhicule consommant 8L à 90 km/h consommera 12L à 130 km/h.

Afin de limiter la consommation de carburant, il est conseillé :

  • D'adopter une conduite calme
  • De démarrer progressivement et de ne pas faire chauffer le véhicule à l'arrêt
  • De couper le moteur lors d'un arrêt prolongé
  • De ne pas utiliser le starter trop longtemps
  • De contrôler la pression des pneus
  • D'assurer régulièrement l'entretient de l'allumage, de la carburation et du filtre à air

Il faut s'abstenir :

  • De rouler pendant une longue durée avec les vitres baissées
  • Les chargements mal centrés
  • De transporter des bagages sur le toit
  • De laisser la galerie vide sur le toit

Bruit et antiparasites

Les véhicules motorisés ne doivent pas émettre de bruits susceptibles de gêner les usagers de la route ou les riverains.

Le moteur doit être équipé d'un système d'échappement silencieux, en bon état de fonctionnement, sans que le conducteur puisse l'interrompre. Toute modification entraînant la suppression ou la réduction de l'efficacité du système d'échappement silencieux est interdite.

Tout véhicule motorisé doit être muni de systèmes antiparasites radioélectriques (pour éviter de perturber les ondes radio).

L'écoconduite

Définition

Elle permet de réduire sa facture de carburant tout en apportant une contribution à la lutte contre le réchauffement climatique. La baisse de consommation de carburant réalisable par est évaluée autour de 10 à 15%.

Mode d'emploi

Pour adopter l'écoconduite, il est nécessaire :

  • D'avoir une conduite souple, sans à-coups
  • D'avoir des pneumatiques gonflés
  • Que le véhicule soit en bon état
  • De réduire son allure sur l'autoroute durant les longs trajets
  • D'utiliser la climatisation modérément
  • De retirer les galeries et barres de toit lorsque vous n'en avez pas l'utilité

Pour le permis

L'écoconduite fait partie des compétences évaluées lors de l'examen théorique du code de la route depuis 2009. L'examinateur de l'examen pratique peut être amené à attribuer un point supplémentaire aux candidats pratiquant l'écoconduite.

Ceci n'est qu'un extrait

Pour visualiser la totalité du cours, vous devez vous inscrire

Inscription gratuite Se connecter

Partager ce cours

Une question ou un commentaire ?