Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui

Le freinage

En moto, le freinage s’avère très différent du freinage en voiture. L’absence de ceinture de sécurité et le transfert des masses appliqués lors du freinage obligent le motard a rester vigilant dans ce type de situations.

Freinage et distance d'arrêt

 

La distance d'arrêt est relative au temps de réaction et à la capacité de freinage du véhicule.

 

Elle varie selon l'état physique du conducteur, l'adhérence de la route, l'état des freins de la moto et son poids.

 

Les pneus et le freinage


Le pneumatique est la seule et unique partie de la moto entrant en contact avec la route. Il faut régulièrement vérifier leur état, leur gonflage, leur montage et la conformité avec leur utilisation.


L'état de la route

 

Il fait référence à son adhérence, exprimée par un coefficient : de 0,6 à 0,9 pour une route sèche et de 0,3 à 0,5 pour une route humide.

 

L'adhérence sera moins bonne si l'état de la route est alterée par l'humidité, la neige, la boue, le verglas ou encore des gravillons. Dans ces cas la, le motard devra conduire à faible allure et freiner et accélérer progressivement.

 

Frein avant et frein arrière

 

Lors de la conduite "anticipée", les élèves sont avant tout habitués à l'utilisation du frein arrière, avant le frein avant.

 

Une situation d'urgence impose l'utilisation des deux freins simultanément. L'effet de surprise ne permet pas au motard de dissocier l'utilisation des deux freins.

 

Freinage et réaction de la moto


Au cours de la conduite anticipée :

 

  • Il faut d'abord tendre les bras au moment de la décélération
  • Dans un premier temps, il faut freiner de l'arrière pour faire ralentir légèrement la moto, avertir les autres conducteurs et asseoir les deux suspensions de la moto, ce qui augmente l'adhérence des pneumatiques au sol
  • Dès lors, il faut freiner avec le frein avant, qui vient achever le travail effectué par le frein arrière et qui "brise" l'énergie du véhicule selon sa vitesse et la distance à gérer avant l'arrêt
  • Enfin, il faut rétrograder graduellement selon le ralentissement de la moto pour que le frein moteur complète le freinage et soit adapté à la vitesse et à la distance à gérer

 

En situation d'urgence :

 

  • La situation à risque ne laisse pas le temps au motard de dissocier l'utilisation des deux freins. En utilisant simultanément les deux freins, le frein arrière débutera le freinage en asseyant correctement la moto à l'instant où interviendra le frein avant
  • Selon l'adhérence de la route, il faudra freiner autant que le permettent les deux freins puis soulager la pression sur la pédale de frein arrière et le levier du frein avant petit à petit durant le ralentissement de la moto, jusqu'à son arrêt total
  • Le frein avant pourra gérer près de 70% de l'énergie grâce au transfert des masses. Le frein arrière se chargera de l'énergie restante, estimée à hauteur de 30%

Freinage et dérapage

 

  • Le dérapage est souvent causé par un freinage excessif par rapport à l'adhérence ou peut être dû à une rétrogradation réalisée trop tôt par rapport à la vitesse de la moto
  • Dans une situation de freinage âpre, il est indispensable de bloquer l'articulation de ses bras de manière à bloquer la direction de la moto et à éviter un changement de trajectoire lors du transfert des masses
  • Si la roue arrière se bloque, l'arrière de la moto va venir pivoter autour de la direction, inclinant la moto, favorisant ainsi la chute du conducteur
  • Si la roue avant se bloque, la moto ne sera plus dirigée mais poussée, sa stabilité sera alors précaire. La direction tournera brusquement et entraînera la chute beaucoup plus rapidement que dans le cas précèdent
  • Si la moto n'est pas en ligne, le freinage brusque des deux freins entraînera forcément la chute
  • Ralentir l'allure d'une moto dans un virage par l'utilisation du frein arrière est cependant possible, à la seule condition qu'il n'y ait aucun blocage

 

Centre de gravité de la moto en marche normale


Pendant un freinage brusque, le centre de gravité se déplace vers l'avant et peut causer une perte d'adhérence du véhicule.

 

Certaines motos peuvent être pourvues d'un dispositif évitant le blocage des roues (ABS) ou assurant une bonne répartition des freins (Dual system).

 

Ces dispositifs forcent tout de même le motard à adopter une posture correcte au cours du freinage puisque le transfert des masses est toujours présent et que la moto est exempt de ceinture de sécurité lui évitant de subir ce transfert.

Ceci n'est qu'un extrait

Pour visualiser la totalité du cours, vous devez vous inscrire

Inscription gratuite Se connecter

Partager ce cours

Une question ou un commentaire ?