Stabilité et trajectoire
La moto impose à son conducteur une maîtrise très exigeante pour aborder les différentes manoeuvres de la meilleure façon qu’il soit. Un virage pris en moto demandera une concentration toute particulière.

L'effet gyroscopique


C'est la force proportionnelle à , qui assure le maintien des roues sur un plan vertical. Il est possible de reproduire cet effet avec un cerceau ou une toupie. Lorsqu'une roue est inclinée d'un côté, elle s'auto-braquera du côté où elle penche.

 

 

La stabilité de la moto est sujette à d'autres caractéristiques géométriques :

 

  • La chasse : C'est la distance au sol entre la droite imaginaire perpendiculaire au sol passant par l'axe de roue et l'axe imaginaire passant par la colonne de direction. Elle fait en sorte que la roue avant revienne à sa position d'origine et, ainsi, stabilise la direction.
  • L'angle de chasse : Il est formé par une droite perpendiculaire au sol et une autre droite passant par la colonne de direction. C'est la variation de l'angle de chasse qui facilite ou non la maniabilité de la moto.
  • L'empattement et le reste : L'empattement correspond à la distance située entre les deux axes des roues. Plus cette distance est grande, plus la moto sera stable. Cependant, avec un grand empattement, la moto perdra en maniabilité. Les suspensions, le cadre, ou encore le centre de gravité sont autant d'éléments ayant un impact sur la stabilité de la moto.

La force centrifuge


Lorsque la moto roule en ligne droite, elle représente une force appelée énergie cinétique. Plus l'allure et la masse de la moto sont élevées, plus cette énergie augmente.

 

 

  • Énergie Cinétique = (masse x vitesse²) / 2
  • La force centrifuge, ou force de guidage, est la manifestation de l'inertie de la moto. Puisque la moto souhaite suivre une trajectoire rectiligne, se trouvant...
Fin de l'extrait

Connectez-vous pour lire les 75% restants du cours

Une question ou un commentaire ?