Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Aeromobil, la voiture volante

Aeromobil, la voiture volante


L’événement n’a pas fait beaucoup de bruit et pourtant nous y sommes déjà, la voiture volante existe enfin ! Avant de se pencher sur de nouvelles réglementations aériennes du code de la route, concentrons nous sur l’exploit réalisé par un ingénieur slovaque, Stefan Klein.

La voiture volante, une réalité

La voiture volante n’est plus un mythe ou un rêve d’enfant ! Le premier prototype fonctionnel est né début 2014 en Slovaquie, on le doit à l’ingénieur Stefan Klein, la tête pensante derrière ce projet.

Aeromobil, c’est son nom, est à l’aise sur terre comme dans les airs. Le véhicule, long de six mètres peut accueillir deux personnes. Les ailes sont rétractables, ce qui lui permet d’être garée comme n’importe quel véhicule terrestre...encore faut-il trouver une place de 6 mètres de long. Côté autonomie, l’Aeromobil est en mesure de circuler pendant 700 km et peut monter jusqu’à 200 km/h dans les airs !

Une petite démonstration des possibilités offertes par l'Aeromobil

Mais disposer d’une voiture capable de se déplacer dans les airs à un coût, un coût en carburant ! En effet, le véhicule semi-aérien est assez gourmand et demande une consommation de 15 litres par heure.

La voiture volante est-elle viable pour l’environnement ?

Le fait de savoir l’exploit d’une voiture capable de voler dans les airs concrétisé, il faut maintenant se poser les bonnes questions pour l’avenir d’un tel mode de transport.

Comme nous l’avons souligné, le véhicule consomme énormément de carburant pour se déplacer. Le véhicule est quelque part en désaccord total avec les normes écologiques en vigueur actuellement dans le monde. Paradoxalement, il est un peu plus compliqué de faire s’envoler un véhicule d’une telle envergure avec un moteur hybride ou électrique.

On ne pourra donc que saluer la conclusion d’un tel projet, reste à Stefan Klein d’affiner son Aeromobil pour qu’il ne devienne pas un polluant ambulant. Ce dernier travaille actuellement sur la prochaine version de l’Aeromobil : 3.0, à suivre de très près.

Une question ou un commentaire ?