Bilan des comportements sur l'autoroute en 2017

Comportements sur autoroute : bilan 2017


En cette période de vacances, les autoroutes sont largement empruntées par de nombreux conducteurs. Afin d’être le plus prudent possible sur la route, digiSchool vous partage les mauvaises pratiques, relevées par l’Observatoire Sanef, qui se sont accentuées en ce début d’année 2017.

Des comportements moins satisfaisants sur autoroute en 2017

Depuis quelques années pourtant, les comportements des usagers sur autoroute étaient plutôt rassurants avec des chiffres en stagnation. Mais l’année 2017, tout comme 2016, s’avère être inquiétante à la vue des analyses des comportements à risque : absence de clignotant, vitesse excessive, dépassement abusif et distance de sécurité très limitée !

Les limitations de vitesse ne sont pas respectées en 2017

Rappel des vitesses maximales autorisées sur autoroute par le code de la route :

  • Par temps sec : 130 km/h 
  • Par temps mouillé : 110 km/h
  • Conducteurs apprentis : 110 km/h

=> Découvrez les sanctions en cas de non-respect des limitations dans notre cours dédié à ce sujet

Le constat : 41% des usagers conduisent à plus de 130km/h sur autoroute.

Le Groupe Sanef (société autoroutière qui exploite 2 063 km d’autoroutes en France en Normandie et dans le Nord et l’Est de la France) constate une vitesse moyenne de 138 km/h, au lieu des 130 km/h autorisés dans le cadre du code de la route. Par ailleurs, on apprend également que 4% des véhicules roulent à plus de 150 km/h, alors que le temps gagné à cette vitesse n’est que de 6 minutes sur une distance de 100km par rapport à une vitesse normale de 130 km/h.

À noter : l’excès de vitesse était responsable d’un accident sur 6 en 2016 !

Les distances entre les véhicules sont trop restreintes dans 25% des cas sur autoroute

Rappel des distances de sécurité conseillées sur autoroute par le code de la route :

Laisser 2 traits minimums (100 mètres) avec le véhicule qui se trouve devant soi.
Soit un équivalent de 2 secondes.

=> Suivez le cours vidéo de notre monitrice pour en savoir plus sur le respect des distances de sécurité 

Le constat : 25% des usagers ne respectent pas les 2 secondes de distances de sécurité sur autoroute.

L’observatoire Sanef distingue des variations entre les différentes voies de circulation, bien que tous les chiffres soient au rouge :

  • 30% ne respectent pas la distance de sécurité sur la voie du milieu 
  • 25% sur la voie de gauche 
  • 18% sur la voie de droite 

Ces chiffres sont fortement en hausse depuis 2016, alors qu’on comptait déjà qu’un accident sur 6 était causé par un sur-accident : avec des distances trop restreintes entre les véhicules, il est quasiment impossible d’éviter l’accident entre plusieurs véhicules.

À noter : 50% des accidents mortels sur autoroute concernent plusieurs voitures.

Le clignotant : l'indicateur largement oublié en 2017

Rappel de l’utilisation du clignotant sur autoroute par le code de la route :

Le clignotant est nécessaire et obligatoire lors du dépassement d’un véhicule, et pour tout changement de voie de manière générale. Il permet de signaler son changement de direction aux autres usagers.

Le constat : les conducteurs ont plus tendance à oublier le clignotant pour se rabattre que pour doubler sur l’autoroute en 2017

Pour dépasser un véhicule : 26% des usagers oublient leur clignotant en 2017, contre 37% en 2016, il y a donc du progrès sur ce point.
Pour se rabattre sur une voie : 51% des conducteurs ne l’indiquent pas via leur clignotant, contre 45% en 2016, ce qui révèle une forte dégradation !
Dans les 2 cas, les usagers doivent faire des efforts en activant systématiquement leur clignotant pour conduire en harmonie avec les autres usagers sur la route et limiter les risques d’accidents.

Téléphone au volant : toujours présent en 2017

Rappel de l’interdiction du téléphone portable dans le cadre du code de la route :

Il est interdit d’utiliser un téléphone à la main pendant la conduite, et également tout autre dispositif audio comme les écouteurs, oreillette, et casque. Cela nuit à la vigilance du conducteur sur la route.

Les chiffres le prouvent : 1 accident sur 10 est causé par l’usage d’un portable en conduisant en 2017.

C’est la principale cause d’inattention au volant. Et pourtant, 55% des conducteurs avouent être en communication sur la route, et 4,1% ont carrément le téléphone en main. Ce chiffre provient d’une étude réalisée par le Groupe Sanef sur 3 matinées mais il est largement limitatif puisqu’il ne permet pas de détecter l’usage du téléphone lorsqu’il se fait de manière moins visible : écriture d’emails, sms par exemple. Une étude de l’ASFA (Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes) indique que 40,5% des 18-25 déclarent envoyer des sms et des emails par exemple !

L’imprudence est énorme quand on sait que le temps de réaction d’un conducteur au téléphone est plus long que celui d’un conducteur avec 0,8g/l d’alcool dans le sang !


En cette période de départ en vacances, nous vous préconisons donc de rouler prudemment, en respectant le code de la route pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers.


Retrouvez l’intégralité du dossier de presse de l’Observatoire Sanef des comportements sur : http://www.sanefgroupe.com/var/sanef/storage/media/presse/DP-observatoire-des-comportements/files/html5/index.html

Une question ou un commentaire ?