Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Hollande affirme sa volonté de réformer le permis de conduire

Hollande affirme sa volonté de réformer le permis


François Hollande, lors d'une visite consacrée à la jeunesse, a promis une réforme du permis de conduire pour un papier rose moins cher et plus rapide à obtenir.

Beaucoup de jeunes conduisent sans permis

Après la réforme, l’obtention du permis sera moins chère et plus rapide. En somme, une réponse attendue aux critiques récurrentes qui touchent le petit papier rose si convoité. Pourtant, c’est un autre constat qui pousse aujourd’hui le gouvernement à agir sur le sujet. En effet, le président de la République a déclaré hier lors d’une visite consacrée à la jeunesse et à l’apprentissage à Villiers-le-Bel : « Il y a beaucoup de jeunes qui conduisent sans permis, sans assurance et avec des conséquences extrêmement graves. On n'a pas le droit de laisser cette situation perdurer, c'est pourquoi on fera la réforme du permis de conduire ».

La réforme du permis de conduire en théorie

François Hollande donne suite à cette occasion à une étude remise début avril par un groupe de travail et qui a été mis en place par Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur, en septembre dernier. Dans son rapport, plusieurs propositions que nous avions déjà évoqué sur Codedelaroute.fr : la conduite accompagnée dès 15 ans, le passage du code dès 17 ans et demi, des délais plus courts entre l’obtention du code et la première heure de conduite mais aussi entre deux présentations à l’examen. Selon le Ministère de l’Intérieur, le délai moyen entre deux passages du permis est de 98 jours. L’attente monte au-delà de 110 jours dans certains départements et concernent toute la région Île-de-France.

Pour ce faire, il va falloir plus d’inspecteurs. Les besoins estimés seraient de 150 postes supplémentaires. Des postes qui seraient financés par une facturation de l’examen. Un coût qui devrait osciller entre 30 et 45€ et qui s’ajouterait alors aux 1 200€ théoriques que coûte le permis. Une facture salée qui monte facilement à 2 000€ en cas de dérapage à l’examen.

Autre mesure phare annoncée, la création d’une période de trois ans où serait délivrée une « autorisation de circuler » et non un permis. Celui-ci ne serait attribué qu’au bout des trois ans et à condition que le candidat se soit présenté à un ou deux « rendez-vous pédagogiques visant à s’assurer que les conducteurs opèrent toujours les bons réflexes : point-mort, rétroviseur, etc. Des mesures bienvenues pour la Sécurité Routière qui s’est fixé l’objectif de réduire le nombre de victimes à 2 000/an à l’horizon 2020.

Une question ou un commentaire ?