radar flash assurance auto

Info ou intox : les radars vont traquer les véhicules non assurés ?


Progression constante du nombre de victimes non assurées

Selon l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière, environ 700 000 personnes roulent sans avoir assuré leurs véhicules. Il est pourtant obligatoire d’assurer son véhicule.

En 2018, ce ne sont pas moins de 30 873 personnes qui ont été victimes de conducteurs non assurés. Cela représente une hausse important de 21% entre 2013 et 2018.

Pour lutter contre ce phénomène, de nouveaux radars ont fait leur apparition. Toujours plus performants, ils sont capables de détecter les excès de vitesse, les franchissements de ligne blanche, l’utilisation de téléphone au volant, le non-port de la ceinture de sécurité. Ils seront désormais capable de savoir si votre véhicule est assuré !

Les nouveaux radars serviront désormais à verbaliser les véhicules non assurés

Grâce à l’entrée en vigueur en Juin dernier du FVA (fichier des véhicules assurés), les forces de l’ordre peuvent vérifier qu’un véhicule est bien assuré.

Désormais, lorsqu’un véhicule sera flashé, sa plaque d’immatriculation sera automatiquement envoyée au FVA qui permettra de vérifier s’il est bien assuré.

Cette vérification aura lieu dans un délais de 72h après la constatation de l’infraction. 
Ce délai va permettre aux assureurs d’informer l’Agira (Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance) si un véhicule nécessite d’être assuré par leurs soins ou non.

En cas de première infraction, l’amende est fixée à 500€ et est minorée à 400€ si elle est réglée dans les 15 jours et majorée à 1000€ après 45 jours). 
Si le conducteur ne rentre pas dans le critère de l’amende forfaitaire, il risque au tribunal une amende de 3750€ pouvant être assortie de peines complémentaires comme la suspension ou annulation du permis de conduite ou encore la confiscation du véhicule. 

Et dans le cas où une nouvelle infraction serait constatée, cela peut aller jusqu’à 7500€ d’amende avec peines complémentaires !

Quelles sont les conséquences si vous rouler sans assurance ?


Rouler sans assurance peut avoir de lourdes conséquences pour le propriétaire du véhicule.
En effet, en cas d’accident causé par un conducteur non assuré, il ne sera en aucun cas indemnisé pour ses propres blessures ou dégâts matériels.

Les victimes, sont alors indemnisées par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO). Mais les sommes engagées par le FGAO devront être intégralement remboursées par le conducteur non assuré.

Une question ou un commentaire ?