Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Le ministre de l'interieur n'aime pas le code de la route

Le ministre de l'intérieur et le code de la route


A l’heure où l’on parle d’établir de nouvelles restrictions dans le code de la route, c’est le ministre de l’intérieur qui n’a pas été en mesure de montrer le bon exemple alors qu’il se rendait pourtant à un événement autour de la sécurité routière.

Une minute, un retrait de permis de conduire potentiel

Jeudi 11 septembre 2014 au soir, Bernard Cazeneuve, était convié à un événement sur la sécurité routière et pour l’occasion ce sont les journalistes de France 2 qui ont suivi son véhicule. Au bout d'une minute, ils constataient rapidement un grand nombre d’infractions qui auraient pu conduire au retrait du permis de conduire du chauffeur du ministre telles que :

  • Chevauchement d’une ligne blanche = 1 point de retrait
  • Non respect de la priorité aux piétons = 4 points de retrait
  • Franchissement d’une ligne blanche = 4 points de retrait
  • Feu rouge grillé = 4 points de retrait

Des infractions non pénalisées

Mais, si le cortège a pu enfreindre toutes ces lois du code de la route sans être inquiété en à peine une minute, les journalistes de France 2 ont eux été arrêtés par les policiers en charge de la sécurité de l’escorte ministérielle. Ceux-ci leur ont intimé l’ordre de couper le moteur et les ont interrogés : « Vous avez l’habilitation pour griller les feux rouges ? ». Les journalistes n'ont eu d'autre choix que de reconnaître leur tort évidemment.

Il n’existe pas à proprement parler une telle habilitation. En effet, un véhicule dit prioritaire peut ne pas s’arrêter à un feu rouge s’il s’agit d’un cas d’urgence mais aussi en utilisant des avertisseurs spéciaux comme une sirène ou un gyrophare. Or, le véhicule du ministre n’a rien utilisé de tout cela comme le montre la vidéo du reportage des journalistes.

Alors, la question se pose, la loi ne s’applique-t-elle pas de la même manière pour tous les automobilistes ? En ce moment, un rapport circule envisageant de réduire le taux d'alcoolémie au volant pour les jeunes conducteurs, des modifications du code de la route sont souvent prévues et instaurées. Qu'en est-il des véhicules ministériels régulièrement épinglés pour non respect des règles de sécurité routière ?

Une question ou un commentaire ?