Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Les auto-écoles protestent contre le manque d'inspecteurs

Les auto-écoles contre le manque d'inspecteurs


Le manque d’inspecteurs agace les moniteurs et directeurs d’écoles. Ils ont mené une opération escargot en Seine-Saint-Denis le 27 mai dernier.

Toujours le même problème

Les besoins estimés sont de 150 postes supplémentaires pour toute la France. L’inspecteur de conduite est un spécimen rare et les auto-écoles veulent le rappeler au gouvernement, notamment en Seine-Saint-Denis où une opération escargot était organisée le 27 mai entre Rosny-sous-Bois et Bobigny.

Les divers représentants des 279 auto-écoles du département dénonçaient une situation de plus en plus dégradée et notamment la suppression de 10 postes sur 29 entre 2013 et 2014. Aujourd’hui, ils estiment entre 3 et 4 mois l’attente des élèves avant de repasser le permis contre 98 jours en moyenne dans le reste de la France (hors Île-de-France). Pour les moniteurs et directeurs d’auto-école, la situation est insupportable et les empêche de travailler sereinement.

Dans l'attente d'une réforme du permis efficace

Pour pallier au problème, tous attendent la réforme du permis promise par François Hollande. Celle-ci doit en effet instaurer les postes manquants et prévoit pour cela de mettre en place une facturation de l’examen pour un coût compris entre 30 et 45€. Cependant, aucune annonce n’a été faite par le gouvernement depuis l’intervention du Président de la République.

D’autres voix s’élèvent donc pour proposer une autre solution : une révision complète du fonctionnement de l’examen en le calquant sur celui du Bac. Les examinateurs ne seraient alors plus les inspecteurs mais des moniteurs d’autres auto-écoles que celle où est inscrit le candidat. Il est vrai qu’il est de la compétence des moniteurs de formuler des jugements sur la qualité de la conduite lors de l’apprentissage alors pourquoi ne pas étendre cette compétence à l’examen final ?

Certains répondent que les auto-écoles donnent de moins bons résultats que la conduite accompagnée et qu’il faudrait peut-être envisager une réforme qui aille jusqu’à leur suppression.

Une question ou un commentaire ?