Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Transformer son smartphone en éthylotest

Transformer son smartphone en éthylotest


L’"obligation" d’avoir un éthylotest à bord de son véhicule a donné de nombreuses idées aux technophiles qui se sont amusés à développer de plus en plus d’outils permettant de contrôler son alcoolémie sur smartphone.

Soufflez dans le smartphone

L’arrivée des smartphones a entraîné une vague d’accessoires, pas toujours utiles, sur le marché de la téléphonie. Objectif pour appareil photo, allume cigare, enceintes, voilà que se répendent de plus en plus les éthylotests pour smartphones.

Les plus connus répondent aux noms de Breathometer et d’Alcoohoot et sont des accessoires se branchant sur le port jack du smartphone. La suite, vous la connaissez, il suffit de souffler dans le dispositif pour connaître le taux d’alcool présent dans l’air expiré. L’analyse s’avère être aussi précise que celle des éthylomètres utilisés par les forces de l’ordre.

Breathometer est commercialisé aux États Unis depuis le mois de juillet au prix de 100$ tandis que Alcoohoot a été commercialisé en septembre 2013 au prix de 75$. Les deux produits seront d’ailleurs utilisés à l’aide d’une application qui pourra même permettre d’appeler un ami ou un taxi si le taux d’alcool du conducteur est trop élevé !

Bien sûr ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres, un véritable marché s’est constitué autour des éthylotests pour smartphone. On se demande toutefois comment réagiront les forces de l’ordre lorsque vous leur présenterez votre smartphone au cours d’un contrôle !

   

Quand les applications vous indiquent quand conduire

Application smartphone ethylotest

Outre les accessoires à brancher sur votre smartphone, il existe également des solutions gratuites, mais moins efficaces. Certaines sociétés ont développé des applications pour informer l’automobiliste sur son aptitude à conduire à un instant T.

Concrètement, les conducteurs devront renseigner des informations concernant leur poids, leur taille, le nombre de verres ayant été bu et, bien entendu, le type d’alcool consommé. L’application calculera alors l’heure à laquelle le conducteur pourra repartir sans risques.

De nombreux organismes d’assurance ont développé ce type d’application, c’est notamment le cas de la Maaf, de MMA ou encore de la LMDE. Il ne faut donc pas hésiter à les utiliser si vous n’avez pas d’éthylotest à portée de main !

Une question ou un commentaire ?