regle encadrement trottinette electrique

Rouler en trottinette électrique sur un trottoir vous coûtera 135€ d'amende


Pour encadrer l'utilisation des nouveaux moyens de mobilité tels que les trottinettes électriques, les hoveboards, les gyropodes ou encore les monoroues, le gouvernement a mis en place un certain nombre de règles.

Elles figureront dans un projet de décret qui sera présenté au Conseil national d'évaluation des normes ainsi qu'au Conseil d'Etat.

Parmi les règles qui entreront en vigueur, figurent l'interdiction de circuler avec un engin dont la vitesse n'est pas limitée à 25 km/h, l'obligation d'emprunter les pistes cyclables ou les routes limitées à 50 km/h en agglomération et l'interdiction de rouler sur les trottoirs excepté si le maire de la ville en question l'autorise.

D'ailleurs, cette règle concernant l'interdiction de rouler sur les trottoirs est d'ores et déjà appliquée à Paris et son non-respect est sanctionnée d'une amende de 135€.

En ce qui concerne l'utilisation de ces nouveaux moyens de mobilité hors agglomération, ils seront interdits de circulation sur la chaussée et seront donc limités aux voies vertes et aux pistes cyclables.

D'autre part, il faudra avoir 8 ans minimum pour pouvoir les utiliser et le transport de passagers sera interdit. Pour les personnes âgées de moins de 12 ans, le port du casque sera obligatoire.
L'usage d'écouteurs quant à lui, souvent remis en question, sera prohibé et parmis les équipements obligatoires, on retrouvera les feux avant et arrière, les freins et l'avertisseur sonore.

Ces engins non polluants se sont développés de "manière rapide et un peu anarchique", d'après la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Ainsi, ces nouvelles mesures visent à ce qu'un usage plus responsable soit mis en oeuvre pour protéger les piétons notamment.

Cette réglementation sera généralisée à l'ensemble du territoire national d'ici la rentrée 2019.

Une question ou un commentaire ?