Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Un français sur six n'attache jamais sa ceinture

Un Français sur 6 n’attache jamais sa ceinture


Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire, à l’avant comme à l’arrière, quelle que soit la longueur du trajet. Pourtant, une étude d’Assureurs prévention révèle que 16% des automobilistes ne bouclent jamais leur ceinture en voiture.

La ceinture, obligatoire depuis 40 ans

En 2013, 20% des tués sur la route ne portaient pas, ou mal, leur ceinture de sécurité. Cela représente 540 personnes. Pourtant, le port de la ceinture est obligatoire depuis 1973 à l’avant hors agglomération, depuis 1979 en agglomération et depuis 1990 à l’arrière du véhicule.

Selon une enquête du groupement de compagnies d’assurance Assureurs prévention avec le Parisien, un quart des Français reconnaît ne pas systématiquement s’attacher lors d’un trajet en voiture. 16% ne boucleraient jamais leur ceinture.

Rebelles ou seulement inconscients ?

Beaucoup de ces automobilistes imprudents expliquent ne pas s’attacher lorsqu’il s’agit de petits trajets. Bernard Spitz, vice-président d'Assureurs prévention, rappelle alors que « la très grande majorité des accidents a lieu dans un périmètre de 15 km autour du domicile ». En effet, comme les trajets empruntés leur sont familiers, les conducteurs sont moins vigilants et donc moins réactifs dans une situation dangereuse.

Nombreux sont les passagers arrière qui ne s’attachent pas. 26% estiment qu’ils n’en ont pas besoin car ils sont en sécurité à cette place. Là encore, c’est une erreur. Au-delà de 50 km/h, le siège avant se transforme en un mur de béton. Les passagers viennent donc s’écraser contre lui et peuvent également tuer le passager avant. Il faut savoir qu’à 70 km/h, un corps de 60 kg devient un projectile d’1.8 tonne.

Si beaucoup de Français ne mettent pas de ceinture par oubli ou simple méconnaissance des risques, certains roulent délibérément sans s’attacher. Une conduite à risques qui leur procure une sensation de liberté. Les 18-25 ans sont plus nombreux à adopter ce type de pratique, et les hommes plus que les femmes.

Une question ou un commentaire ?