Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
La video verbalisation

La vidéo verbalisation


Moderniser les méthodes de sanctions pour mieux verbaliser ? C'est probablement la question que se posent régulièrement les forces de

l'ordre. Après le PV électronique, les villes expérimentent maintenant la vidéo-verbalisation ! Les idées visant la verbalisation des infractions

à la sécurité routière se multiplient mais ne se ressemblent pas.

Lutter contre l'insécurité routière et fluidifier le trafic

Présent dans une dizaine de villes de France, la vidéo-verbalisation utilise les caméras de l'agglomération pour sanctionner les véhicules allant à l'encontre du code de la route. Le dispositif ne concerne pas uniquement les cas de stationnements gênants, il sanctionnera tout manquement aux règles de circulation, à commencer par le passage des véhicules au feu rouge.

Ces mesures ont été prises afin d'améliorer la sécurité des usagers mais aussi la fluidité le trafic.

Un traitement rapide et efficace des verbalisations

Dans la capitale, pas moins de 50 caméras sont utilisées chaque jour, aux heures de pointe, pour lutter contre les comportements

d'incivilité routière. Les campagnes de vidéo-verbalisation n'ont lieu que quatre jours sur sept à Paris et ce jusqu'à cet été, où il faudra tirer

le bilan sur l'efficacité du dispositif.

Après avoir identifié et photographié la plaque d'immatriculation du véhicule en tort, le Centre National de Traitement de Rennes enverra

tout simplement le procès verbal au domicile de son propriétaire.

                                                     Un panneau indique que le réseau urbain est sous vidéosurveillance

Déjà testé dans les villes d'Aix-en-Provence, Marseille, Nice, Chartres, Saint-Mandé, l'aéroport d'Orly, Asnières-sur-Seine et Puteaux, le

dispositif de vidéo-verbalisation continue de prendre de l'ampleur et se répand petit à petit sur la France entière.

Une question ou un commentaire ?