Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Conduire avec un handicap

Conduire avec un handicap


La conduite d'un véhicule n'est pas incompatible avec le handicap. Il est en effet possible pour une personne en situation de handicap de

conduire un véhicule, elle devra simplement justifier de son aptitude à pouvoir circuler sur la route.

Conduire avec un handicap, c'est possible !

Une personne en situation de handicap souhaitant conduire devra suivre plusieurs démarches pour être en règle aux yeux des autorités de

la sécurité routière.

On distingue quatre types de handicap, tous nécessitant la justification de l'aptitude à conduire de la personne concernée  :

  • Le handicap physique : Concerne les personnes à mobilité réduite, ce qui implique que le véhicule doit être convenablement équipé 
    pour pouvoir être conduit
  • Le handicap visuel : Concerne les problèmes liés à la vue du conducteur. Pour conduire un véhicule, le conducteur ne doit pas se 

    situer en dessous du seuil d'acuité visuelle minimum (5/10e avec les deux yeux). C'est l'ophtalmologiste qui pourra déterminer la

    capacité de la personne à conduire

  • Le handicap auditif : Il n'y a pas d'incompatibilités entre la conduite et le fait d'avoir un handicap auditif. Le passage du permis de 
    conduire sera adapté afin que les personnes malentendantes puissent passer l'examen
  • Le handicap mental ou cognitif : Désigne les personnes atteintes d'une déficience mentale. Seul un avis médical pourra attester de 
    l'aptitude de la personne à conduire

Justifier de sa capacité à conduire

Dans tous les cas, le conducteur devra justifier de sa capacité à conduire en se rendant à la Commission médicale de la préfecture de

son département de résidence.

La commission, constituée de deux médecins, déterminera l'aptitude à la conduite et évaluera la nécessité d'aménager le véhicule

d'équipements adaptés.

Une fois reconnu apte, le candidat obtiendra un certificat qu'il devra présenter aux épreuves du permis de conduire afin de passer son

examen sur un véhicule aménagé.

Si il possède déjà le permis B, il ne lui restera plus qu'à présenter son véhicule à la Direction départementale interministérielle qui sera

chargée de déterminer si celui-ci est convenablement aménagé.

Une question ou un commentaire ?