Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Le contrôle technique

Le contrôle technique


Depuis le 1er janvier 1992, il est obligatoire d’effectuer le contrôle technique des véhicules dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes.

Garantir la sécurité des usagers

Le contrôle technique périodique est devenu obligatoire il y a plus de 20 ans afin de réduire le nombre d’accidents sur la route et d’améliorer la sécurité routière. Le premier contrôle doit être effectué 4 ans après l’achat du véhicule puis devra être effectué tous les deux ans.

Pour les véhicules d’occasion, c’est le vendeur qui devra remettre à l’acheteur la preuve que le contrôle technique du véhicule a été effectué au cours des 6 derniers mois. Le procès-verbal remis lui sera indispensable pour obtenir le certificat d’immatriculation.

Un examen exhaustif des organes essentiels du véhicule

Le contrôle technique dure une trentaine de minutes et est entièrement visuel. Il est pratiqué afin d’apprécier la qualité et la fiabilité des différents éléments du véhicule, ce afin de s’assurer que sa conduite n'entraîne pas de risques pour le conducteur ou les autres usagers.

Au total, ce sont 124 points qui seront vérifiés au cours du contrôle. L’examen du véhicule peut être effectué dans n’importe quel centre de contrôle agréé, il faudra simplement présenter le véhicule et l’original du certificat d’immatriculation. En ce qui concerne le coût, il est variable selon les centres de contrôles.

Le procès-verbal de contrôle

Au terme des vérifications, le contrôleur remettra un procès-verbal au propriétaire du véhicule. Ce document comprend les informations relatives à l’examen effectué : date du contrôle, identité du propriétaire, kilométrage du véhicule et défauts constatés.

Le résultat du contrôle sera également notifié sur le certificat d’immatriculation ainsi que sur une vignette qui devra être placée dans la partie droite inférieure du pare-brise. La vignette devra être changée après chaque contrôle technique effectué à l’avenir. Le procès-verbal peut également contenir les modalités justifiant une contre-visite ou des défauts demandant réparation. Il faudra alors respecter ces indications pour pouvoir circuler en règle.

Par ailleurs, le défaut de contrôle technique est passible d’une amende de 135€ et de l’immobilisation du véhicule pour une durée de 7 jours.

Une question ou un commentaire ?