Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre code de la route ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Les nouvelles mesures du conseil national de la sécurité routière

Les nouvelles mesures du CNSR


Vendredi dernier, le CNSR, Conseil National de la Sécurité Routière dévoilait plusieurs propositions pour faire baisser le nombre de mort sur les routes. Le CNSR a pris la mission très au sérieux et a vu les choses en grand.

Une journée annuelle dédiée aux victimes de la route

Les propositions établies par le CNSR pour faire baisser le nombre de morts sur les routes ont été soumises au vote des 51 membres du conseil vendredi 29 novembre. Les mesures retenues ont été transmises au ministre de l’intérieur, Manuel Valls qui devra alors trancher sur les mesures à appliquer ou à rejeter.

Deux mesures ont été retenues assez rapidement par le conseil national : la mise en place d’une journée dédiée aux victimes de la route et la baisse des délais d’attente pour passer les examens du permis de conduire.

La première mesure ferait en quelque sorte office de 11 novembre et aurait lieu fin février, afin que les familles des victimes puissent se recueillir et partager ce qu’elles ressentent avec d’autres familles concernées. La seconde rejoint la volonté du gouvernement de réduire les délais d’attente aux examens, encore trop long à ce jour. Cette mesure prendrait effet dès le mois de décembre puisque 10 000 places d’examen supplémentaires devraient être créées.

ministre de l’intérieur, manuel valls, cnrs, sécurité routière

Baisse de la vitesse et éthylotests anti-démarrage

En revanche la mesure qui divise est indéniablement celle de la baisse de la vitesse maximum autorisée sur les routes secondaires. Le Comité des experts a suggéré de faire passer cette vitesse de 90 km/h à 80 km/h. Selon le Comité, une telle mesure pourrait sauver entre 200 et 400 vies chaque année. Elle est toutefois perçue comme une nouvelle mesure répressive aux yeux de bon nombre de conducteurs. Cette mesure restera en suspend puisque le CNSR ne l'a toute bonnement pas voté.

Autre mesure, le développement du système “EAD” : Ethylotests anti-démarrage. Cette mesure a d’ailleurs été très bien reçue par chaque partie. Elle ne concernerait dans un premier temps que les conducteurs condamnés mais pourrait très vite s’étendre aux autres conducteurs, notamment les jeunes.

D’autres mesures comme celles des boites noires intégrées au véhicule ou les enregistreursde données d’accidents ont été évoquées et attendent désormais la décision du ministre de l’intérieur.

Une question ou un commentaire ?