L’ASR : qu’est-ce que c’est et comment le passer ?

  • Publié le 24 mai 2022
  • Mis à jour le 01 juin 2022
  • Alexis

Afin de passer son permis de conduire en France, vous devez être titulaire de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière de niveau 2 – ASSR 2. Cependant, tout le monde ne peut pas obtenir cet examen durant sa scolarité. C’est pourquoi des alternatives ont été mises en place pour que chacun puisse se présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire. C’est le cas de l’ASR – l’Attestation de Sécurité Routière.

ASR

SOMMAIRE

Qu’est-ce que l’ASR ?

Selon l’article R 211-1 du Code de la route :

“Des attestations scolaires de sécurité routière de premier et de second niveaux sont délivrées aux élèves qui ont subi avec succès un contrôle des connaissances théoriques des règles de sécurité routière. Ce contrôle est organisé pour les élèves soumis à l’obligation scolaire définie à l’article L. 131-1 du code de l’éducation ainsi que pour les élèves âgés de plus de seize ans inscrits dans un établissement scolaire.

Une attestation de sécurité routière est délivrée aux personnes qui ont subi avec succès un contrôle des connaissances théoriques des règles de sécurité routière. Ce contrôle est ouvert aux personnes qui, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent bénéficier des dispositions du I. Les titulaires d’un contrat d’apprentissage relèvent, quel que soit leur âge, des dispositions du présent alinéa.”

L’Attestation de Sécurité Routière – ASR, est une attestation permettant l’obtention d’un certificat, délivré après un examen théorique, ouvert aux personnes n’ayant pas obtenu les ASSR. En effet, en France, si vous avez moins de 21 ans, il est impératif d’être titulaire de ces attestations pour pouvoir suivre les formations du Code de la route et de la conduite. Grâce à l’ASR, les personnes dans ce cas de figure pourront également passer l’épreuve du permis de conduire.

Cet examen est donc ouvert à toutes les personnes nées après le 1er janvier 1988 (inclus), qui ne sont pas titulaires de l’ASSR. 

Attention : Vous ne devez pas être scolarisé ou en contrat d’apprentissage au moment de votre présentation à l’épreuve de l’ASR. 

Bon à savoir : Si vous présentez des déficiences visuelles, vous pouvez vous inscrire à une session d’examen aménagée et obtenir votre AER – Attestation d’Éducation à la Route. Cependant, compte-tenu du handicap en question, ce certificat ne vous permet pas de vous présenter au permis de conduire. 

En résumé, pour passer l’ASR vous devez :

  • Être né à partir du 1er janvier 1988.
  • Être âgé d’au moins 16 ans. 
  • Ne pas être scolarisé, ni en Greta ou en apprentissage.
  • Ne pas être titulaire de l’ASSR.

L’inscription à l’examen est gratuite et se fait auprès d’un Greta – Groupement d’Établissements de l’Éducation Nationale. L’examen a lieu 2 fois par an, une fois en début d’année et une fois en fin d’année, plus précisément en mars et en octobre. 

Où passer son ASR ?

Pour procéder à votre inscription, vous avez deux solutions :

  • Vous pouvez contacter le Greta de votre département ou choisir le Greta du département de votre choix.
  • Vous pouvez vous rendre auprès de votre mairie où des dossiers d’inscriptions sont disponibles. 

Les pièces à fournir sont :

  • Un justificatif d’identité et d’état civil
  • Deux enveloppes timbrées

Comment se déroule l’examen de l’ASR ?

passer l asr en ligne

Une fois inscrit, vous devez vous présenter à l’examen de l’ASR. L’épreuve dure environ une heure et se déroule de cette façon :

  • Vous visionnez une vidéo de courte durée.
  • Vous répondez à 20 questions à choix multiples en lien avec 10 thématiques.
  • Vous avez une minute de réflexion pour chaque question.
  • Vous devez obtenir un score minimum de 10/20.

Les différentes thématiques abordées lors de l’examen sont :

  • La circulation
  • Les intersections
  • La vitesse
  • Les équipements
  • Les passagers
  • Le comportement citoyen
  • Le développement durable
  • La santé et conduites à risques
  • Le secourisme
  • Les distracteurs

Exemple de questions pouvant être posées : 

Selon les questions, vous devez vous mettre dans la peau d’un cycliste, d’un piéton ou d’un automobiliste.

  1. La fatigue : 
  1. Disparaît en conduisant
  2. Diminue l’attention
  3. Augmente le risque de conduite 
  1. En ville, à cyclomoteur :
  1. Je ralentis à l’approche des zones fréquentées par des enfants
  2. J’ai le droit de rouler à 50km/h
  3. J’ai le droit de circuler sur les voies réservées au bus
  1. Pour obtenir mon permis B, il me faut obligatoirement :
  1. Le BSR ou Permis  AM
  2. L’ASSR niveau 2
  3. L’épreuve du code de la route
  4. L’épreuve pratique de la conduite
  1. Pour me protéger efficacement mon casque doit :
  1. Être à la bonne taille
  2. Comporter l‘étiquette NF ou E
  3. Être changé tous les ans
  4. Être remplacé après un choc important
  1. Sous l’emprise du cannabis, en cas de contrôle :
  1. L’usager d’un EDPM ne risque rien.
  2. Il est verbalisé car l’usage de stupéfiant est interdit.
  3. Il risque la confiscation de son engin.
  1. Sur une route de campagne, en voiture sans permis deux places, j’ai le droit de circuler :
  1. Jusqu’à 80 km/h.
  2. Jusqu’à 45 km/h.
  3. Sans limitation de vitesse.
  4. Jusqu’à 25 km/h.
  1. Dans un bus urbain :
  1. Je dois obligatoirement être assis.
  2. Je dois obligatoirement mettre ma ceinture de sécurité.
  3. Je peux rester debout uniquement s’il n’y a plus de place assise.
  4. Je peux rester debout ou assis.
  1. Face à un accident :
  1. Je commence par appeler les secours.
  2. Je commence par observer la situation avant d’agir.
  3. Je filme la scène.
  1. Afin de réduire mon impact sur la pollution de l’atmosphère :
  1. Je privilégie les petits trajets, la marche à pied ou les déplacements à vélo.
  2. Je privilégie les transports en commun sur des distances plus grandes.
  3. Je prends la voiture car c’est plus confortable.
  1. Pour rentrer d’une fête, quels sont les bons comportements à adopter ?
  1. Ne pas conduire si j’ai bu de l’alcool.
  2. Dormir sur place si c’est possible.
  3. Appeler mes parents pour venir me chercher.
  4. Rentrer avec une personne même si elle a bu.

Afin de vous entraîner, n’hésitez pas à vous mettre dans les conditions réelles de l’examen et passer l’ASR en ligne avec des tests blancs. 

Comment agir en cas de perte ou de vol de son ASR ?

En cas de perte ou de vol de votre Attestation de Sécurité Routière, vous avez deux possibilités :

  • Vous pouvez envoyer une demande de duplicata de votre attestation de sécurité routière auprès du chef d’établissement dans lequel vous avez passé votre examen. Cette demande devra se faire par écrit. 
  • Vous pouvez remplir une déclaration sur l’honneur affirmant que vous avez bien obtenu votre attestation de sécurité routière.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 5 / 5. Vote count: 2

Sur le même sujet
vitesse minimum sur autoroute 17/05/2022 à 14:07

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

récupération point permis 17/05/2022 à 14:15

Comment se déroule la récupération de points au permis de conduire ?

La récupération de points après une infraction routière peut se faire de plusieurs manières. Ainsi, si vous vous demandez comment récupérer des points de permis, sachez qu’il existe deux dispositifs, le stage de récupération de points et la récupération de points automatique après certains délais fixés dans le Code de la route.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.