Le code de la route pour les piétons : la réglementation

  • Publié le 06 décembre 2021
  • Mis à jour le 17 mai 2022
  • Alexis

Les piétons n’ont pas à passer un examen spécifique avant de s’engager sur la chaussée ou d’utiliser le trottoir. Cela nous semble parfaitement naturel. Pourtant, la méconnaissance des règles du code de la route relatives aux piétons peut mettre les personnes en danger. C’est ce qui oblige, d’ailleurs, les automobilistes à une prudence particulière en présence de piétons.

code de la route piétons

SOMMAIRE :

Vous vous demandez si un piéton peut traverser lorsqu’un feu est rouge ? Ou en dehors d’un passage pour piétons ? Vous voudriez savoir s’il est prioritaire dans les zones de rencontre ou les zones piétonnières ? Vous trouverez les réponses à vos questions dans l’article ci-dessous. Vous pouvez aussi réviser les règles du code de la route pour les piétons sur nos pages de leçons et vous entraîner grâce aux tests en ligne.

Quels sont les droits des piétons comme définis dans le code de la route ?

Il faut tout d’abord garder à l’esprit que le code de la route protège particulièrement les piétons, personnes les plus vulnérables empruntant la chaussée. Ainsi, le piéton a toujours la priorité sur les voies. Si en tant qu’automobiliste ou conducteur de poids lourd, vous ne cédez pas le passage, vous vous exposez à une amende de 135 euros et un retrait de 6 points sur le permis. Ainsi, l’article R415-11 du code de la route relatif aux piétons précise qu’il est obligatoire de donner la priorité à un piéton qui est engagé, et cela même si le feu piéton est au rouge.

Pourquoi ces règles pour le passage piéton dans le code de la route ? Tout simplement parce que les piétons sont les principales victimes des accidents de la route, en raison de leur vulnérabilité, puisque rien ne les protège, contrairement aux conducteurs des véhicules. Néanmoins, il est parfois difficile pour les voitures d’anticiper les actions des piétons, surtout des enfants. Si les conducteurs doivent être particulièrement prudents à l’approche des passages protégés, vous devez aussi, en tant que piéton, surveiller la circulation et ne pas vous engager sur la chaussée à l’aveuglette, sans avoir fait toutes les vérifications nécessaires !

Quelle réglementation dans le code de la route pour les piétons ?

Nous avons vu que le code de la route protège les piétons. Mais cela ne signifie pas que ces usagers particuliers de la route n’ont pas de devoirs. Ainsi, lorsque des trottoirs sont aménagés le long des voies, il est obligatoire de les emprunter. Il peut arriver que ces aménagements n’existent pas ou encore que le piéton pousse un vélo. Dans ce cas, il est autorisé à emprunter la chaussée où circulent aussi les véhicules à moteur, tout en étant très attentif aux dangers. Les mêmes règles valent pour les personnes à mobilité réduite qui utilisent un fauteuil roulant, qu’il soit manuel ou motorisé.

Lorsqu’un piéton traverse la chaussée, il doit utiliser dans la mesure du possible les passages piétons indiqués par un marquage au sol et des panneaux. Cette règle du code de la route pour les piétons ne vaut pas s’il n’y a pas de passage à moins de 50 mètres de distance, auquel cas le piéton peut traverser la chaussée où il le souhaite. Lorsqu’il y a des feux de signalisation à un carrefour, le piéton doit, selon le code de la route, attendre qu’il ait le feu vert, ce qui lui indique que les autres usagers de la chaussée sont arrêtés. Néanmoins, faites attention lorsqu’à un croisement, les conducteurs peuvent tourner à droite et donc croiser le passage piéton. Ils sont tenus de s’arrêter, mais cette règle du code de la route relative aux passages piétonniers est souvent mal maîtrisée et mal appliquée.

Que doivent faire les automobilistes vis-à-vis des piétons, selon la réglementation du code de la route ?

Nous avons déjà examiné un certain nombre de principes du code de la route concernant la réglementation relative aux droits des piétons sur la chaussée. Le principe de base est que le piéton a toujours priorité et que l’automobiliste ou le conducteur de poids lourd est toujours dans son tort lors d’un accident impliquant un piéton. Ce principe peut sembler difficile à respecter dans la mesure où les comportements des piétons sont parfois imprévisibles, surtout s’il s’agit d’enfants. 

Vous devez donc toujours surveiller les trottoirs et le bord de la chaussée et essayer d’anticiper les mouvements des piétons. Certains vous sembleront bien incertains, ne sachant pas toujours s’ils peuvent s’engager sur le passage piéton ou pas. Dans le doute, arrêtez-vous, même s’il apparaît par la suite que la personne n’avait aucune intention de traverser. Mieux vaut prévenir les problèmes. Lorsqu’un enfant s’engage inopinément sur la chaussée, vous devez effectuer un freinage d’urgence. Le système ABS vous aidera à contrôler votre véhicule. Ne tenez pas compte des véhicules qui vous suivent, vous répondez à une situation de danger immédiat, à ces véhicules de s’adapter ! A savoir que certains véhicules sont équipés de la technologie AFU.

Enfin, soyez toujours très prudent quand vous tournez à droite à un feu, vous pouvez vous retrouver face à un piéton qui traverse, et qui en a parfaitement le droit car son feu est au vert ! Il a la priorité.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 3 / 5. Vote count: 2

Sur le même sujet
vitesse minimum sur autoroute 17/05/2022 à 14:07

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

récupération point permis 17/05/2022 à 14:15

Comment se déroule la récupération de points au permis de conduire ?

La récupération de points après une infraction routière peut se faire de plusieurs manières. Ainsi, si vous vous demandez comment récupérer des points de permis, sachez qu’il existe deux dispositifs, le stage de récupération de points et la récupération de points automatique après certains délais fixés dans le Code de la route.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.