Les limitations de vitesse chez le jeune conducteur

  • Publié le 21 juin 2022
  • Mis à jour le 29 novembre 2022
  • digiSchool

Une fois le permis en poche, il apparaît tentant de vouloir goûter rapidement à la liberté qu’offre le permis. Pour autant, jeune conducteur et vitesse restent toutefois des sujets à aborder avec précision, et ce, peu importe l’âge. Le jeune conducteur est en effet soumis, durant ses 3 premières années de permis, à des règles un peu plus strictes, notamment concernant les limitations de vitesse.

limitation vitesse jeune conducteur

Vous souhaitez connaître la limitation de vitesse pour jeune conducteur ? Faisons le point.

SOMMAIRE

Jeune conducteur & vitesse : pourquoi limiter la conduite ?

Si l’on pense que la première cause d’accident mortel chez les jeunes est l’alcool au volant, c’est pourtant la vitesse qui fait le plus grand nombre de victimes. Si cette réalité touche toutes les classes de conducteurs, le constat est d’autant plus vrai chez les personnes possédant le permis depuis moins de 3 ans.

Les sources officielles de la sécurité routière sont en effet formelles : une personne sur trois qui se tue sur la route, le doit à une vitesse excessive. Chez les jeunes, la vitesse tue encore plus : elle serait la cause de 41% des accidents mortels chez les 18/24 ans et de 36% chez les 25/34 ans. C’est pour ces raisons et pour tenter de réduire les drames, que l’État a mis en place des règles plus strictes concernant les limitations de vitesse chez les apprentis conducteurs.

Durant les 3 premières années, un conducteur est considéré comme « jeune conducteur ».

Les jeunes conducteurs ont l’obligation de faire apparaître à l’arrière de leur véhicule le fameux « A », symbole du permis probatoire

Cela permet de faire savoir aux autres conducteurs, que vous avez moins d’expérience qu’eux (par exemple) ou de leur faire comprendre pourquoi vous roulez moins vite que la vitesse autorisée, notamment sur l’autoroute.  

En effet, durant 3 ans, les limitations de vitesse seront différentes, plus strictes que celles d’un conducteur confirmé. Ici, la perte de points en cas de non-respect de ses règles, cela peut aller très vite.

Lorsqu’un permis est délivré, il ne compte que 6 points. Deux points sont ajoutés chaque année, jusqu’à un total de 12 points, 3 ans plus tard, s’il n’y a pas eu d’infraction grave ni de délit.

Les limitations de vitesse à respecter pour un jeune conducteur 

Les limitations de vitesse indiquées sur les panneaux en ville et sur les routes, concernent les conducteurs confirmés. Il est donc important que le jeune conducteur ait en tête les limitations de vitesse qui le concernent. 

Voici donc un petit récapitulatif des limitations de vitesse pour les personnes disposant d’un permis probatoire.

Vitesse en ville

Ici pas de changement : en agglomération, un jeune conducteur est soumis aux mêmes règles que n’importe quel automobiliste : il ne doit pas dépasser les 50 km/h, ou les 30 km/h s’il circule dans une zone à vitesse modérée ou une « zone 30 ».

Peu importe la météo, ces limitations restent les mêmes pour les débutants et les confirmés. En cas de mauvais temps, il est toutefois évident que le jeune conducteur devra adapter sa vitesse, tout comme les autres conducteurs. 

Vitesse sur route

Sur les routes départementales ou nationales, la vitesse est limitée à 80 km/h pour le jeune conducteur. Depuis 2018, c’est d’ailleurs la même règle pour tous puisque la vitesse autorisée est passée de 90km/h à 80km/h pour tout le monde, confirmés inclus. Ces routes à double sens sans séparateur central sont en effet les plus mortelles, là où ont lieu plus de 55% des accidents

Vitesse sur voies rapides 

Sur les voies rapides la vitesse autorisée augmente. En effet, ces routes sont séparées par un terre-plein central, ce qui limite le risque d’accident et les rend plus sûres.

Un jeune conducteur est limité à 100km/h, contre 110 km/h pour les confirmés.

Vitesse sur les autoroutes

La limitation sur autoroute pour jeune conducteur n’est également pas la même. La vitesse maximale pour les permis probatoires est limitée à 110 km/h

Il apparait tentant de rouler à 130km, puisque les radars ne peuvent pas détecter les « permis probatoires », mais en cas de contrôle par une patrouille mobile, la sanction peut tomber ! Une fois les 3 ans du permis probatoire écoulés, il sera possible de rouler à 130km/h, mais attention ; conduire sous la pluie, jeune conducteur ou pas, entraîne un ajustement. Dans cette situation, la vitesse autorisée passe à 100km/h pour les apprentis conducteurs et à 110km/h pour les confirmés.

Important à savoir : 

  • Sur l’ensemble du réseau routier et autoroutier, en cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales autorisées sont de 50 km/h, tous conducteurs confondus.
  • Il y a une vitesse minimale sur autoroute de 80km/h à respecter lorsque l’on roule sur la voie de gauche. En effet, rouler trop lentement peut représenter un danger pour les autres usagers.

L’article R413-19 du code de la route explique : « qu’aucun conducteur ne doit gêner la marche normale des autres véhicules en circulant sans raison valable à une vitesse anormalement réduite, en particulier sur autoroute lorsque la circulation est fluide. Et que les conditions atmosphériques permettent une visibilité et une adhérence suffisantes. »

Sanctions en cas d’excès de vitesse en permis probatoire

Comme expliqué précédemment, un jeune conducteur ne possède que 6 points sur 12 la première année.

La perte du permis pour un jeune conducteur peut donc très vite arriver en cas de perte de points. Chaque année, de nombreux jeunes perdent leur permis quelques semaines ou quelques mois après l’avoir obtenu et se retrouvent dans l’obligation de le repasser. Voici donc un récapitulatif des sanctions encourues en cas d’excès de vitesse afin d’y voir un peu plus clair et d’éviter une perte de point trop rapide :

  • Pour les excès inférieurs à 30 km/h : moins 2 points, en plus d’une amende forfaitaire. 
  • Pour les excès entre 30 et 50 km/h : de 3 points à 6 points en moins.
    En plus, un stage de sensibilisation à la sécurité routière à effectuer dans les 4 mois suivant l’infraction. Si ce stage est obligatoire, il permet de se faire rembourser l’amende associée à la perte de points.
  • Pour les excès supérieurs à 50 km/h : 6 points de perdus. Si un tel excès a lieu au cours de la première année de permis, cela revient à une perte du permis pour le conducteur en infraction. Vigilance donc !

Jeunes conducteurs : les astuces à connaître !

Maintenant que vous savez tout sur les limitations de vitesse pour les jeunes conducteurs, voici quelques astuces qu’il est toujours bon de rappeler : 

Les distances de sécurité

distance de sécurité code de la route

En plus de la vitesse, il est vivement recommandé de rester très vigilant sur le fait de garder les distances de sécurité. Votre moniteur ou monitrice vous l’a probablement déjà dit 100 fois, mais il a raison ! Même sur les petites routes, il faut garder les distances.

Vous risquez d’abîmer votre voiture en emboutissant le véhicule devant vous en cas de freinage imprévu, ou pire, de vous abîmer vous-même. Prudence donc !

Vous avez passé le permis depuis peu, vous êtes jeune conducteur ; dans la majeure partie des cas, vous prenez soin de vos dépenses liées à la voiture. Ce sont en effet des coûts supplémentaires que vous n’aviez pas avant de conduire. Une astuce : Anticiper correctement les ralentissements, accélérer et ralentir en permanence consomme beaucoup de carburant ! 

La vigilance

Cette fois, vous êtes seul au volant. Il est donc fondamental de redoubler de vigilance. Au début, il vous faudra avoir les yeux partout. Et même si vous avez le permis, vous avez encore de nombreux réflexes à acquérir. Il est donc important que vous redoublez de vigilance. Vous avez un « A » apposé au dos de votre voiture qui vous permet de gagner l’indulgence des autres usagers.

Vous décidez de faire profiter de votre permis à vos amis ? Vous partez en vacances ensemble ? Vous préparez un voyage en amoureux ?

Avant de prendre la route, prenez le temps de vérifier votre voiture. Cela peut ressembler à un conseil anodin, mais c’est un rituel qui s’impose si vous voulez éviter les mauvaises surprises !

C’est le moment d’utiliser les connaissances théoriques que vous avez apprises lors du permis. L’élément fondamental à vérifier : les pneus. Vérifiez bien leur pression, dans quel état ils sont.  Surtout s’il s’agit d’une voiture d’occasion récemment acquise. Des pneus trop lisses sont un vrai danger en cas de pluie ou de neige par exemple. 

Vous pouvez également jeter un coup d’œil sous le capot, vérifier le liquide de refroidissement, le liquide de frein etc…Assurez-vous également d’avoir tous les documents du véhicule à disposition. Vous pourrez alors partir l’esprit tranquille et profiter de vos premiers voyages en tant que conducteur.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4 / 5. Vote count: 1

Sur le même sujet
05/10/2022 à 09:35

Le passage à 80 km/h, c’est parti !

90km/h ou 80 km/h ? Le changement est effectif dès ce dimanche 1 juillet 2018 ! Retrouvez tous les détails de cette nouvelle réglementation.

vitesse minimum sur autoroute 03/10/2022 à 14:57

Quelle est la vitesse minimum autorisée sur autoroute ?

Comme tous les conducteurs, vous connaissez probablement les limitations de vitesse maximum à respecter pour la sécurité routière. Celles-ci sont d’ailleurs indiquées sur la signalisation installée en bordure de chaussée. Cependant, vous ne savez peut-être pas qu’il existe également une vitesse minimale sur autoroute à respecter.

limitation vitesse pluie 29/11/2022 à 11:31

Les limitations de vitesse en cas de pluie

En France, la limitation de vitesse réglementaire est définie par le code de la route selon trois critères : le type de permis de conduire, le type de chaussée et les intempéries. En effet, vous pouvez rouler à plus vive allure lorsque vous êtes un conducteur confirmé ou lorsque vous vous situez sur une autoroute. De même, la vitesse par temps de pluie est différente de celle autorisée en temps normal. La législation est ainsi faite pour des raisons de sécurité routière.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.