Tout savoir sur le péage d’autoroute

  • Publié le 06 septembre 2022
  • Mis à jour le 19 septembre 2022
  • Alexis

Faisant partie intégrante de l’environnement routier français depuis les années 60, les péages d’autoroute sont des étapes obligatoires à franchir sur certains axes routiers et autoroutes.

comment fonctionne un peage d'autoroute

Si certaines sections demeurent gratuites, près de 9 137 km sur les 11 800 km d’autoroutes présentes dans toute la France sont uniquement accessibles moyennant un droit de passage. Pour mieux anticiper les coûts liés à votre déplacement impliquant des passages sur autoroute, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement des péages d’autoroutes.

SOMMAIRE

Comment fonctionne un péage d’autoroute ?

Afin de pouvoir emprunter certaines portions d’autoroutes en France, les usagers doivent s’acquitter d’un montant dont le règlement se fait via des bornes de péage.

Au tout début, l’idée de la mise en place d’un concept d’autoroute payant par le pouvoir public avait pour objectif de permettre d’amortir les coûts des travaux menés sur l’ensemble des réseaux routiers français. Cependant, ce qui devait être un élément temporaire de l’environnement routier français est finalement devenu une infrastructure permanente. 

En effet, au regard des différents entretiens et maintenances qu’il fallait entreprendre pour maintenir en l’état les infrastructures nouvellement construites, le concept a finalement été gardé. Les sommes récoltées vont ainsi pouvoir servir à rémunérer les entreprises privées chargées de les gérer.

Quels sont les différents types de péage d’autoroute ?

Selon le mode de tarification appliquée, le péage d’autoroute peut fonctionner suivant deux manières différentes.

Les péages à système ouvert

Le système ouvert est un système où une seule gare de péage est mise en place à l’une des extrémités de la section d’autoroute concédée au péage (sortie ou entrée). Le règlement du montant du péage se fait alors au moment du passage soit au niveau de la sortie ou de l’entrée, soit lors du franchissement de la barrière installée au sein même de la section d’autoroute communément appelée barrière de pleine voie.

Tout automobiliste qui passe par cette unique station ne devra s’acquitter que d’un seul tarif forfaitaire. Il doit être réglé directement par le biais de la borne à péage sans ticket en contrepartie.

En règle générale, on rencontre ce type de système de péage sur des portions d’autoroute de courtes distances à l’instar des autoroutes A63 ou A13. Compte tenu de la faible longueur du trajet, le montant est en règle générale peu élevé (moins de 1 €).

Les péages des autoroutes à système fermé

À l’inverse du péage à système ouvert, le péage à système fermé comporte deux stations de péages. La première barrière de péage située au niveau de l’entrée permet au conducteur de récupérer un ticket magnétique.

En ce qui concerne la seconde barrière d’autoroute, le conducteur doit y régler le montant correspondant à la distance parcourue par le véhicule via une automate ou à payer directement au guichetier. En toute logique, plus le nombre de kilomètres parcourus est important, plus le montant de la facturation est élevé.

Comment calculer le montant du péage ?

Pour les péages des autoroutes à système fermé, le montant dont l’automobiliste doit s’acquitter sera calculé, entre autres, en fonction des kilomètres qu’il aura effectués. Afin de connaître avec précision la distance parcourue, deux systèmes sont utilisés au niveau des barrières de péages : le ticket magnétique et le badge de télépéage.

Paiement par ticket

Comme évoqué plus haut, dans le système de péage fermé, le conducteur récupère un ticket dès son arrivée à la barrière d’entrée. Celui-ci comporte des informations utiles telles que la localisation, l’heure de passage au niveau de la barrière, ainsi que la catégorie du véhicule. Ces éléments clés permettent alors de déterminer le montant exact que l’automobiliste devra régler une fois arrivé à la borne de sortie ou à payer directement auprès de l’agent de péage.

Plusieurs modes de paiement sont acceptés tels que le paiement en espèce (monnaies ou billets), par carte bancaire et bien d’autres. Ils sont indiqués à travers les panneaux apposés au-dessus de la voie que vous empruntez.

Il est à retenir que pour calculer le montant de péage, plusieurs paramètres sont pris en compte, notamment la catégorie du véhicule. En ce sens, une classification de type de véhicule, ainsi qu’une tarification propre à une autoroute donnée sont établies par l’Association des Sociétés Françaises d’Autoroutes et d’ouvrages à péage (ASFA).

  • Catégorie 1 : véhicules légers ou véhicules équipés d’une remorque avec un PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes et faisant moins de 2 mètres.
  • Catégorie 2 : véhicules dits intermédiaires avec un PTAC inférieur ou égal à 3,5 tonnes et faisant moins de 3 mètres.
  • Catégorie 3 : Poids lourds, autocars ou camping-cars équipés de 2 essieux.
  • Catégorie 4 : Poids lourds, autocars ou camping-cars équipés de 3 essieux et plus.
  • Catégorie 5 : Véhicules à moteur à deux roues, tricycles, quadricycles et side-cars.

De ce fait, en fonction de la longueur du trajet effectué, le montant diffère d’un véhicule à un autre. 

À titre d’exemple: pour un véhicule de classe 1 souhaitant effectuer le trajet Paris-Lyon (Autoroute A6), le montant de péage est fixé à 34,30 €. Pour un véhicule de classe 5 effectuant le même trajet, le tarif appliqué est de 21,10 €.

Vous pouvez faire un calcul en ligne pour estimer le coût des péages et même le prix du carburant nécessaire à votre trajet sur le site de l’ASFA ou sur les sites des sociétés de péages en France à l’instar de Sanef, Vinci, et bien d’autres plateformes en ligne.

Paiement par carte de télépéage

Il s’agit d’un paiement par abonnement permettant au conducteur d’utiliser tout simplement son badge de péage en sortant et en entrant dans une autoroute payante. Grâce à ce badge, il n’aura pas besoin de prendre un ticket en arrivant à la station de péage, ni de sortir sa carte de crédit ou tout autre moyen de paiement une fois à la sortie de l’autoroute.

En effet, le système de télépéage scanne le badge de péage qui doit généralement être placé derrière le pare-brise. Dès le passage du véhicule au niveau de chaque barrière de péage, les informations du conducteur sont automatiquement relevées. Un calcul du montant à payer en fonction de la distance parcourue est ensuite effectué. Un prélèvement automatique s’opère sur le compte associé à l’abonnement à la fin du mois.

Il faut savoir que depuis la mise en place du télépéage sur les autoroutes françaises, les automobilistes tendent de plus en plus à privilégier ce système de paiement électronique par rapport aux autres modes de paiement. Il permet effectivement d’éviter les longues files d’attente au niveau de la sortie d’autoroute puisque le conducteur n’aura plus besoin de s’arrêter pour effectuer le paiement.

On estime que pour l’année 2010, 3,2 millions de conducteurs, véhicules légers et deux roues confondus, ont opté pour le badge télépéage pour le paiement du péage.

Comment prendre un péage d’autoroute ?

Afin de fluidifier le passage à la gare de péage, des panneaux de signalisation avec pictogramme sont apposés au-dessus de chaque voie. Grâce à ces indications, le conducteur est en mesure d’identifier la voie qu’il doit suivre en fonction du moyen de paiement qu’il souhaite utiliser.

Ainsi pour éviter toute erreur qui risque de créer des bouchons au niveau de l’autoroute, tout conducteur doit savoir lire les panneaux de signalisation d’autoroutes qui sont faciles à interpréter. De plus, ils sont installés de manière visible même la nuit.

D’ailleurs, pour les candidats qui veulent réussir aux examens de permis de conduire, il se doit de connaître le mode de fonctionnement des péages des autoroutes français.

  • Panneau comportant une flèche verte : indique une voie ouverte autorisant tous les moyens de paiement.
  • Panneau avec une croix rouge : indique que la voie est fermée.
  • Panneau comportant le logo T de couleur orange pour Télépéage : la voie est réservée aux conducteurs ayant souscrit à un paiement par abonnement. Vous ne devez pas emprunter cette voie si vous n’êtes pas abonné à ce mode de paiement ou si vous avez oublié votre badge. Appelez l’agent de péage le cas échéant via le bouton d’appel visible sur la borne de péage.
  • Panneau avec le logo T accompagné d’un panneau avec le symbole 30 (voie télépéage sans arrêt) : voie réservée aux abonnés de télépéage. Une fois arrivé à l’entrée et à la sortie de la portion d’autoroute, le conducteur doit rouler à une vitesse limitée à 30 km/h, sans marquer d’arrêt. Ne choisissez pas cette voie si vous n’êtes pas souscrit à ce système de paiement ou si vous avez oublié votre badge.
  • Panneau avec le logo T accompagné d’un panonceau avec l’inscription « classe 1 », « classe 2 »… : voie réservée à la catégorie du véhicule mentionné.
  • Panneau avec pictogramme de carte bancaire : voie réservée à un paiement automatique par carte bancaire.
  • Panneau avec pictogramme d’un agent de péage : voie qui accepte tous les moyens de paiement. Le panneau signale qu’un guichetier est présent et qu’il peut vous rendre la monnaie si besoin.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 0 / 5. Vote count: 0

Sur le même sujet
longeron voiture 18/05/2022 à 09:20

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le longeron d’une voiture

Situé sous la carrosserie, à l'avant et sur les côtés, le longeron d'une voiture est l'une des premières pièces à être touchée lors d'une collision. Fait d'alliages d'aluminium ou constitué d'acier au carbone, il contribue à rendre le véhicule plus rigide et, de ce fait, plus résistant face à des chocs éventuels. 

Il s'agit donc d'un élément porteur, qui permet au châssis de supporter les tensions, créées au cours d’une accélération, d’un freinage ou dans les virages. Pour tout savoir sur ces caissons en acier percés, découvrez notre guide. 

article r417 10 code de la route 17/05/2022 à 11:54

Que dit l’article R417-11 du Code de la route ?

Vous vous demandez ce qu’est un stationnement très gênant ? L’article R417-11 du Code de la route traite de la réglementation en vigueur à ce sujet. Il définit ce qui est considéré comme étant un stationnement très gênant ou dangereux et précise les sanctions applicables lors du non-respect de ces règles.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.