Conduire à l’étranger avec un permis français

  • Publié le 23 janvier 2023
  • Mis à jour le 30 janvier 2023
  • digiSchool

Conduire à l’étranger avec un permis français est possible. À vrai dire, la législation en vigueur concernant la validité d’un permis de conduire varie selon les pays.

conduire à l'étranger avec un permis français

De ce fait, que vous prévoyez d’effectuer un déplacement pour un court ou long séjour, il s’avère être judicieux de se renseigner préalablement auprès de notre ministère des affaires étrangères ou au niveau du site du consulat ou de l’ambassade du pays de destination avant votre départ.

SOMMAIRE

Conduire à l’étranger : quels sont les pays qui acceptent le permis français ?

En France comme partout ailleurs, le permis de conduire constitue une autorisation qui atteste de la capacité d’une personne à conduire légalement un véhicule. Le permis de conduire à l’étranger est ainsi reconnu comme étant un document obligatoire à présenter à partir du moment où la situation l’exige. Il est à souligner dès le départ que ni un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC), ni un récépissé de déclaration de perte ou de vol de permis de conduire ne peuvent remplacer le permis de conduire une fois que vous conduisez en dehors de notre réseau routier.

Pour ce qui est du permis français, il est valable pour tous vos déplacements au sein des pays membres de l’EEE (Espace Économique Européen). Cette union économique compte actuellement 30 pays européens dont 27 pays issus de l’Union Européenne et les 3 pays restants sont constitués par la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Vous pouvez alors circuler librement dans ces pays, quelle que soit la durée de votre séjour, dès lors que votre permis français demeure en cours de validité et ne fait l’objet d’aucune suspension, ni annulation.

Afin d’éviter tout incident, vous devez vérifier sa validité avant votre départ et procéder immédiatement à son renouvellement si celle-ci arrive bientôt à échéance. Le renouvellement doit se faire en principe dans le pays de résidence du conducteur. À titre indicatif, la France peut être considérée comme étant votre pays de résidence si vous y résidez au minimum 6 mois par an.

Il convient de noter que deux formats de permis de conduire français sont actuellement en circulation :

  • Le modèle de permis de conduire français au format ancien délivré avant 2013, le fameux permis rose, qui est valable pour une durée illimitée.
  • La nouvelle version au format européen dont la validité varie entre 10 à 15 ans en fonction du pays.

Dans le cas où vous possédez l’ancien modèle de permis, il est toujours recommandé de vérifier avant votre voyage s’il est nécessaire de le remplacer par le format européen. D’ailleurs, depuis l’année 2013, cette version européenne du permis est l’unique format qui sera délivré à tous les nouveaux conducteurs résidants dans l’Union Européenne ou lors d’un renouvellement. En notant toutefois que l’ancien permis français peut être utilisé jusqu’à 2033.

Permis de conduire à l’étranger : comment ça se passe en dehors de l’EEE ?

Une fois hors de la frontière de l’Espace Économique Européen, chaque pays applique sa propre règle en matière de validité du permis de conduire. Si dans certains pays étrangers, le permis français est parfaitement recevable pour conduire de manière temporaire. Dans d’autres pays en revanche, la présentation d’autres documents supplémentaires est obligatoire.

Le permis français international

À l’heure actuelle, conduire à l’étranger en utilisant son permis français est envisageable même si le pays en question n’est pas membre de l’espace économique européen. On pense en l’occurrence aux États-Unis qui acceptent l’utilisation du permis français à l’intérieur de ses frontières pour tout séjour de moins de 3 mois. Pour la Suisse, notre version du permis de conduire est valable pendant une période de 1 an.

Dans d’autres pays (liste à consulter au niveau du site du ministère des affaires étrangères, du consulat ou de l’ambassade du pays en question), la présentation d’un permis français international est exigée en complément du permis français habituel. Il s’agit en réalité d’une version du permis français ayant fait l’objet d’une traduction dans différentes langues. Sa durée de validité est de 3 ans.

Afin de l’obtenir, le conducteur doit réaliser une pré-demande de permis international sur le site de l’ANTS. Pour cela, il doit transmettre une version numérisée ou photographiée d’un justificatif d’identité et d’un justificatif de domicile.

Dès lors que la pré-demande en ligne est effectuée, il suffit par la suite d’envoyer par voie postale les documents ci-après. À noter que ces derniers sont impérativement à transmettre 2 mois à compter de l’envoi de la pré-demande en ligne, faute de quoi votre demande ne sera pas prise en compte.

  • Une attestation de dépôt de la demande préalablement effectuée sur le site de l’ANTS.
  • Une photo d’identité récente.
  • Une enveloppe pré-affranchie tarif lettre suivie 50 g format « prêt à poster », libellée au nom, prénoms et adresse du demandeur ou une toute adresse de son choix.

D’autres autorisations de conduire à fournir

Dans certains pays, ni le permis français au format ancien ou la version européenne, ni le permis international ne sont considérés à juste titre comme une autorisation permettant à l’automobiliste de circuler sur leurs routes. Dans ce cadre, une autorisation spécifique de conduire doit être obtenue dès que vous atterrissez sur le sol du pays en question. Une fois de plus, renseignez-vous préalablement sur la réglementation applicable si tant est que ledit pays ne figure pas dans liste des pays évoqués précédemment.

Par ailleurs, il est possible également qu’afin de pouvoir circuler, vous devez obtenir le permis national du pays étranger en passant à des examens officiels. Dans certains cas, votre permis français pourra être échangé contre un permis local. Tel est le cas par exemple pour la Chine qui notifie que tout conducteur étranger qui projette d’effectuer un long séjour dans le pays doit avoir en sa possession un permis chinois. Grâce à un accord de réciprocité signé avec la France, les conducteurs français qui séjournent en Chine, eux, peuvent échanger leur permis français avec un permis chinois pendant toute la durée de leur séjour.

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 0 / 5. Vote count: 0

Sur le même sujet
permis candidat libre 03/10/2022 à 15:03

Comment passer le permis de conduire en candidat libre ?

La plupart des candidats préparent leur permis de conduire en passant par une auto-école. Il s’agit de la solution la plus répandue. Pourtant, il est parfaitement possible de passer son permis en candidat libre. Cette alternative présente davantage de flexibilité et permet le plus souvent de réduire les coûts. Elle constitue une solution idéale pour les candidats au permis qui sont autonomes et capables de préparer l’examen théorique seuls. Si cette option vous tente, l’important est de bien respecter les conditions et de procéder avec méthode. Dans cet article, nous vous expliquons de manière détaillée comment passer le permis de conduire en candidat libre.

retrograder changer de vitesse 29/11/2022 à 11:31

Rétrograder : quand changer de vitesse ?

Savoir utiliser correctement la boîte de vitesses représente un des objectifs définis dans tout programme de formation proposé par les auto-écoles. À la fin de son apprentissage, un candidat au permis de conduire doit ainsi maîtriser toutes les manœuvres impliquant l’usage du levier de vitesses comme le fait de rétrograder. De quoi il s’agit ? Quelles sont les étapes à suivre pour rétrograder sa voiture ? On vous explique tout.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.