Les différents feux de voiture à connaître pour l’examen du code de la route

  • Publié le 26 septembre 2021
  • Mis à jour le 17 mai 2022
  • Baptiste Cotte

Si vous vous préparez à l’examen du code, vous aurez en particulier à vous y connaître concernant les différents types de feux de voiture. Dans cet article, nous ferons le point sur la question, puis nous verrons comment bien préparer ce thème pour l’examen du code de la route.

feux code de la route examen

SOMMAIRE :

Les véhicules à moteur ont l’obligation d’être équipés de feux. De même, les vélos et les vélos électriques doivent disposer de leur éclairage. C’est ce que précise le code de la route. Les feux contribuent à la sécurité, que ce soit celle du conducteur, des passagers ou encore des autres usagers de la route. Il est donc important de savoir comment les utiliser. 

Les différents types de feux de voiture

Votre voiture est équipée de très nombreux feux différents, que nous allons examiner.

Mais avant cela, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre article sur le réglage de vos phares de voiture.

Les feux de position

Les feux de position sont peu puissants. On les appelle parfois des veilleuses. Leur fonction est de rendre la voiture visible par les autres usagers de la route. Ils ne vous servent pas à voir dans des conditions d’obscurité ou de brouillard.

Ces feux sont à allumer lorsqu’il y a une mauvaise visibilité, par exemple lorsqu’il pleut ou encore la nuit, lorsque la voiture est engagée sur une route bien éclairée. Les feux de position sont visibles à 150 mètres de distance. Il y a deux feux avant blancs et deux feux arrière rouges.

Ils peuvent également être utilisés en tant que feux de stationnement

Les feux de croisement

On les appelle parfois les « codes ». Les feux de croisement sont ceux que l’on allume habituellement quand on circule en voiture. Ils permettent également de signaler la voiture aux autres usagers, mais surtout, ils éclairent la route. Leur portée est de 30 mètres.

On allume les feux de croisement en cas de mauvaise visibilité ainsi que la nuit. Ils sont conçus pour ne pas éblouir le conducteur qui arrive en face. Ainsi, ils éclairent davantage du côté droit et dirigent la lumière vers le sol. Les feux de croisement peuvent être allumés sur tout type de route, en ville comme en-dehors des agglomérations. 

Les feux de route

Les feux de route sont utilisés pour éclairer la chaussée à 100 mètres et parfois plus, lorsqu’on circule la nuit. Ces feux sont éblouissants et sont donc destinés à une route non éclairée. Vous ne devez pas les laisser allumés quand une voiture vous croise, car vous éblouissez son conducteur.

Lorsque vous voyez une voiture en face de vous, utilisez les feux de croisement. Vous aurez compris qu’on n’utilise jamais les feux de route en ville !

À lire aussi : cours de code sur les feux

Les feux de brouillard avant et arrière

Votre voiture est dotée de feux de brouillard à l’avant et à l’arrière. Leur fonction n’est pas exactement la même.

On utilise ces feux à faisceau large en cas de très mauvaise visibilité, de brouillard, comme leur nom l’indique, mais aussi de forte pluie ou de tempête de neige. Voici pour les feux de brouillard avant. Concernant le feu arrière, positionné habituellement sur la gauche de la voiture, il est lumineux et vous permet d’être vu par le conducteur derrière vous.

À voir : nos séries d’entraînement du code de la route

Autres types de feux de voiture

Votre voiture est également équipée de feux de stop, positionnés à l’arrière pour prévenir ceux qui vous suivent que vous freinez. Ces feux s’allument quand vous appuyez sur le frein. Leur lumière est rouge.

Votre voiture dispose aussi de feux de recul qui indiquent au conducteur qui vous suit que vous avez enclenché la marche arrière, par exemple lors d’une manœuvre. Ces feux vous servent aussi à éclairer l’endroit vers lequel vous reculez. 

N’oublions pas les feux clignotants, essentiels pour avertir les autres usagers de la route d’un changement de direction. Lors de l’apprentissage de la conduite, vous devez intégrer leur usage et celui-ci doit devenir automatique.

Vous disposez enfin de feux de détresse ou warnings, vous permettant de signaler une situation dangereuse. On les utilise habituellement en cas de panne.

L’ensemble de ces feux sont des équipements d’éclairage obligatoires pour toute voiture circulant sur la route, comme le stipule les articles R313 de Legifrance.

Comment bien se préparer pour l’examen du code de la route ?

Comme nous l’avons vu, les différents feux d’une voiture vous servent à mieux voir dans des conditions de visibilité altérées, mais aussi à communiquer avec les autres usagers de la route. C’est pourquoi l’utilisation des feux est fixée par le code de la route. 

Vous préparez le permis ? La première étape consiste à réussir l’examen du code. Dans ce cadre, vous aurez à répondre à des questions portant sur les types de feux de voiture et sur leur utilisation. 

La préparation à l’examen du code peut être effectuée lors des cours dispensés par votre auto-école, mais vous pouvez aussi vous préparer tranquillement depuis chez vous et à votre rythme, à l’aide des fiches de cours et des exercices de codedelaroute.fr. N’oubliez pas de profiter des entraînements et des tests. Bien évidemment, la question des feux de voiture est abordée dans les fiches de cours en ligne, ainsi que dans les tests ou encore dans les examens blancs. 

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4 / 5. Vote count: 4

Sur le même sujet
longeron voiture 18/05/2022 à 09:20

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le longeron d’une voiture

Situé sous la carrosserie, à l'avant et sur les côtés, le longeron d'une voiture est l'une des premières pièces à être touchée lors d'une collision. Fait d'alliages d'aluminium ou constitué d'acier au carbone, il contribue à rendre le véhicule plus rigide et, de ce fait, plus résistant face à des chocs éventuels. 

Il s'agit donc d'un élément porteur, qui permet au châssis de supporter les tensions, créées au cours d’une accélération, d’un freinage ou dans les virages. Pour tout savoir sur ces caissons en acier percés, découvrez notre guide. 

article r417 10 code de la route 17/05/2022 à 11:54

Que dit l’article R417-11 du Code de la route ?

Vous vous demandez ce qu’est un stationnement très gênant ? L’article R417-11 du Code de la route traite de la réglementation en vigueur à ce sujet. Il définit ce qui est considéré comme étant un stationnement très gênant ou dangereux et précise les sanctions applicables lors du non-respect de ces règles.

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.